•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manger des fruits et légumes violets pour prévenir ou faire régresser des maladies

Des fruits mauves coupés en deux.
Selon les chercheurs, la prune Queen Garnet contient trois à six fois plus d’antioxydants que les bleuets et au moins cinq fois plus que les autres variétés de prunes. Photo: Nutrafruit
Radio-Canada

Des chercheurs de l'Université du Manitoba tentent de vérifier si les fruits de pigmentation violette peuvent prévenir et même atténuer les symptômes de certaines maladies.

« Nous pensons que les aliments de couleur violette sont très bons pour la santé », affirme Peter Jones, directeur du Centre Richardson sur les aliments fonctionnels et nutraceutiques de l’Université du Manitoba.

Les chercheurs étudieront principalement un aliment : la prune Queen Garnet. Le fruit originaire d’Australie a la réputation d'être un superaliment à cause de ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Peter Jones dit que les antioxydants et les anti-inflammatoires peuvent aider à lutter contre des maladies telles que le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Des chercheurs du monde entier ont déjà étudié la capacité de la prune Queen Garnet à faire baisser la tension artérielle chez les personnes âgées.

Certaines études démontrent même que le fruit pourrait aider à combattre l’obésité.

Les scientifiques attribuent ces effets bénéfiques aux anthocyanes contenus dans le fruit. Cette substance chimique est présente dans les pigments rouges, bleus et violets de fruits et de certains légumes.

Selon les chercheurs, la prune Queen Garnet contient trois à six fois plus d’antioxydants que les bleuets et au moins cinq fois plus que les autres variétés de prunes.

Des fruits mauves attachés à la branche d'un arbre.La prune Queen Garnet, originaire d’Australie, a la réputation d'être un superaliment à cause de ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Photo : Nutrafruit

Dans le cadre d'une étude de l'Université Southern Queensland, en Australie, des chercheurs ont ajouté des gouttes de jus de prunes Queen Garnet à l'eau bue par des rats obèses. Après environ huit semaines, les rats avaient repris leur poids corporel normal et leur tension artérielle avait diminué, même si leur alimentation était riche en calories.

« Nous voulons savoir si cela fonctionne vraiment sur l’humain », affirme Peter Jones qui collabore avec l’université australienne.

L’étude manitobaine se déroulera sur cinq mois. Des personnes de 65 ans et plus mangeront chaque jour pendant deux mois un biscuit fait à base de jus de prune et de noix de coco. Le mois suivant, ils ne mangeront pas de biscuits, puis à nouveau durant deux mois, ils consommeront des biscuits, mais qui ne contiennent pas les ingrédients actifs.

Les participants ne sauront pas quel type de biscuit ils recevront en premier.

La prune Queen Garnet, qui a la taille d'un poing, a été créée accidentellement en 2008 par des horticulteurs et des sélectionneurs qui tentaient de fabriquer une prune japonaise résistant aux maladies.

La prune est maintenant commercialisée en Australie. Si les résultats de l’étude de l’Université du Manitoba sont concluants, les scientifiques espèrent être en mesure d'importer le fruit au Canada.

Maladie

Science