•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un atelier de cybersécurité aide les aînés à se défendre

Des aînés suivant une formation sur les ordinateurs.

Des aînés se familiarisent avec les ordinateurs à Lévis, au Québec.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Radio-Canada

Les fraudes informatiques touchent un nombre croissant de Canadiens, et les aînés sont de plus en plus touchés. La compagnie Telus a donc organisé un atelier de cybersécurité à Calgary pour combattre ce phénomène.

Elle offre ces ateliers gratuitement à travers le Canada.

« Je sais quoi faire et ne pas faire maintenant », déclare Gerry Larose, qui vient de finir une formation sur la cybersécurité avec une vingtaine d’autres personnes âgées mardi à Calgary.

Le Bureau de la concurrence du Canada estime que les aînés ont perdu environ 66 millions de dollars dans diverses fraudes en 2017. C’est deux fois plus que les trois années précédentes combinées.

Les ateliers de Telus visent à les familiariser avec les escroqueries les plus fréquentes et les comportements à risque, mais surtout à leur donner des conseils pratiques.

En voici quelques-uns.

Désactivez la géolocalisation

« Demandez-vous si Facebook et Twitter ont vraiment besoin de savoir où vous êtes », recommande le guide fourni par les formateurs. Désactiver les fonctions de géolocalisation, de wi-fi et de Bluetooth lorsqu’on ne les utilise pas protège notre vie privée tout en économisant la batterie de l’appareil.

Pour les désactiver, allez dans la section « paramètres » de l'appareil.

Effacez le contenu de votre appareil avant de vous en débarrasser

Il ne suffit pas de mettre les fichiers dans la corbeille, car les pirates informatiques peuvent toujours les récupérer. Les mots de passe et autres données sauvegardées automatiquement ne seront pas supprimés. Avant de jeter ou de donner un cellulaire ou un ordinateur, il faut effacer le disque dur de l’appareil.

Des perssones âgées sont assises dos à la caméra. Une femme parle en avant d'eux,Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une vingtaine d'aînés ont participé à une formation sur la cybersécurité à Calgary.

Photo : Radio-Canada

Soyez prudent avec un réseau wi-fi public

Les pirates informatiques installent parfois de faux réseaux gratuits dans les endroits publics. Ils attendent que des personnes s’y connectent pour voler leurs informations personnelles plus facilement.

Avant de se connecter à un réseau gratuit, vérifiez sa légitimité. Confirmez avec quelqu’un, par exemple un employé de l’endroit, qu’il s’agit du bon réseau. Même si c’est le cas, on déconseille d’installer des logiciels ou de les mettre à jour en utilisant un réseau public.

Un cahier d'information est ouvert entre des mains d'homme. En haut de la page, il est écrit « Thinking before you click ».Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La formation sur la cybersécurité offre une série de conseils pratiques aux aînés.

Photo : Radio-Canada

Choisissez bien les applications

Avant d’installer une application sur votre téléphone, il faut faire une petite recherche pour s’assurer que c'est bien celle que vous cherchez. Il est recommandé d’éviter les applications qui demandent d’accéder à des données telles que vos contacts ou vos photos. Lisez toujours les conditions d'utilisation.

Utilisez les sites de rencontre de façon intelligente

On recommande de se fier à des sites reconnus et qui s’adressent plus spécifiquement aux aînés. C’est, par exemple, le cas de eHarmony, Senior Match ou Senior People Meet.

Comme ces sites peuvent nous amener à interagir avec des personnes que nous n’avons pas choisies, il est mieux d’utiliser une adresse courriel séparée pour s’y inscrire. On évite par ailleurs de fournir des renseignements personnels. Si on rencontre quelqu'un en personne, on le fait dans un endroit public et on ne donne pas son adresse.

N'oubliez pas de vous déconnecter

Lorsqu'on quitte un site sur lequel on a un compte personnel, il ne faut pas se contenter de cliquer sur le « X ». Il faut plutôt se déconnecter. Mieux vaut resaisir son mot de passe chaque fois que de s'exposer à des cyberattaques. On conseille aussi de supprimer les comptes qu'on n'utilise plus, sans quoi un pirate pourrait les détourner à ses propres fins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Cybersécurité