•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien conseil de Saint-Bruno avait approuvé les dépenses de Réjean Bouchard

Un homme accorde une entrevue à Radio-Canada. Il est dans sa maison.
L'ancien maire de Saint-Bruno affirme que les dépenses ont été acceptées par le conseil municipal. Photo: Radio-Canada

L'ex-maire de Saint-Bruno, Réjean Bouchard, se défend d'avoir réclamé illégalement 10 000 $ de dépenses comme l'accusent le ministère des Affaires municipales et la Municipalité.

Réjean Bouchard réfute les accusations du nouveau conseil et invite la Municipalité à prendre des recours légaux si ses prétentions sont exactes.

Selon des documents de Saint-Bruno, le ministère des Affaires municipales accuse l'ex-maire Réjean Bouchard d'avoir réclamé 1850 $ de remboursements illégaux en lien avec les congrès de la Fédération québécoise des municipalités.

La Municipalité parle de frais de transport exagérés, de facturation de repas en double et de dépenses de sa conjointe qui n'auraient pas dû être remboursées.

Un homme donne une entrevue à Radio-Canada. Il est dehors dans sa rue.Le maire de Saint-Bruno, François Claveau. Photo : Radio-Canada

Saint-Bruno a ajouté sa propre liste de dépenses illégales, des montants qui dépassent 8000$ en deux ans.

Depuis l'élection, toutes ces politiques-là ont été changées puis, avec le nouveau conseil, on est à point avec le nouveau code d'éthique, affirme le maire de Saint-Bruno, François Claveau.

Réjean Bouchard fulmine

L’ancien maire de Saint-Bruno, Réjean Bouchard, indique que les dépenses effectuées au congrès de la Fédération des municipalités étaient entérinées par le conseil municipal, y compris les dépenses des conjoints.

C'était accepté par le conseil, il y avait eu un débat là-dessus. Puis on avait dit : “Si c'est pas ça, on ne va plus jamais dans aucune activité”.

Réjean Bouchard, ancien maire de Saint-Bruno

L’ancien maire ne comprend pas pourquoi la Municipalité lui attribue l'achat des billets pour des activités de financement partout dans la région, des activités auxquelles il a rarement participé.

Jamais le conseil n'achetait des billets sans résolution, jamais. Puis jamais, le maire n'a eu de l'argent direct pour aller à ces activités-là, soutient-il.

Le maire actuel indique que le nouveau conseil municipal n'a pas l'intention de réclamer les sommes qui auraient été versées en trop à son prédécesseur.

Parce qu'on ne veut pas engager d'autres frais supplémentaires versus les avocats puis versus tout le monde, on a dit : ”On tient ça mort”.

François Claveau, maire de Saint-Bruno

L'ex-maire Réjean Bouchard réplique qu'en renonçant aux poursuites, la Municipalité démontre qu'il n'y a pas eu de faute dans cette affaire.

D’après un reportage de Gilles Munger

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale