•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SPCA de l'Ontario cessera d'euthanasier des chiens qui ont attaqué quelqu'un

Un pitbull est étendu sur le gazon, la gueule ouverte et la langue sortie.
Un pitbull Photo: iStock / Xesai

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de l'Ontario a informé ses agents de première ligne qu'elle n'euthanasiera plus les chiens qui ont attaqué quelqu'un. Dans une note de service interne obtenue par La Presse canadienne, la SPCA demande à ses agents et inspecteurs de transférer à la police les cas pour lesquels les tribunaux ont déterminé que l'animal devait être euthanasié, ce qui inclut les pitbulls, qui sont interdits dans la province.

La note, qui remonte au 9 octobre, fait valoir qu’euthanasier des chiens contreviendrait à la mission de l’organisme, qui est la prévention de la cruauté envers les animaux et la promotion de leur bien-être.

Lorsque la loi entre en conflit avec la mission de notre organisme de charité, la SPCA de l’Ontario refusera d’appliquer cette loi, peut-on lire dans la directive.

Les seules exceptions à cette règle seront faites dans les cas où l’euthanasie est exigée par un vétérinaire et est la solution la plus compatissante pour l’animal.

La note de service a été distribuée aux agents de la SPCA lors de deux réunions, à la fin d’octobre, au siège social de l’agence à Stouffville, au nord de Toronto.

Les pitbulls qui n'ont pas de problèmes de comportement, quant à eux, seront transférés ailleurs au pays, dans une province où les posséder est autorisé.

Avec les informations de La Presse canadienne

Animaux

Société