•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseil municipal d'Amos rêve d'une population de 18 000 habitants

Le maire d'Amos sourit à la caméra, assis derrière une table.

Sébastien D'Astous, maire d'Amos

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Radio-Canada

La Ville d'Amos aura-t-elle une population de 18 000 personnes en 2030? C'est ce dont rêve le conseil municipal d'Amos et son maire, Sébastien D'Astous.

Un texte de Piel Côté

Le maire D'Astous a fait cette déclaration en marge d'un point de presse lié à la planification stratégique de la Ville.

Il y a actuellement environ 13 000 personnes à Amos.

Nous, en tant qu'acteur politique, ce dont on se rend compte, c'est que nos infrastructures municipales peuvent supporter beaucoup plus de population. Si on réussit, et c'est un objectif qui est un rêve, en calculant la population, on juge que nos infrastructures, la bibliothèque, le complexe sportif, le centre-ville sont capables de prendre tout ce beau monde-là, explique-t-il, précisant du même souffle que l'objectif ultime de la planification stratégique n'est pas d'atteindre les 18 000 habitants.

Le maire D'Astous admet toutefois qu'une population de cette taille aiderait les citoyens à continuer de s'offrir des infrastructures de qualité, puisque la charge fiscale serait mieux répartie.

Vision : Amos 2030

L'objectif de la planification stratégique est plutôt de mettre sur pied une vision commune du développement d'ici 2030, détaille Sébastien d'Astous.

Le tout débutera d'ailleurs en janvier, puisque la Ville consultera ses citoyens par l'entremise d'un sondage.

Ce que l'on souhaite, c'est que ça soit très concret, très réaliste avec des objectifs mesurables. Pour ça, il faut savoir d'où on part et savoir ce que nos citoyens souhaitent. Comme je disais tantôt, il nous est permis de rêver, mais le but là-dedans est de construire la municipalité et de ne pas le faire en silo, mais de le faire avec notre monde, affirme-t-il.

Le projet de 24 logements sociaux déménage

Toujours dans cette même rencontre avec la presse, le maire D'Astous a fait savoir que le projet de construction de 24 logements sociaux d'Amos ne sera plus érigé à l'emplacement initialement choisi.

Le premier choix avait créé bien des remous chez les citoyens amossois.

Le projet sera finalement situé sur un terrain entre la 9e Avenue Ouest et l'Avenue Aiguebelle.

L'administration D'Astous prévoyait également faire un parc dans le secteur ouest de la ville.

Le maire s'est aussi fait rassurant quant à la réalisation de ce projet.

On sait que les gens sont inquiets, les gens ont hâte de voir le bâtiment se construire. Ce qu'on dit, c'est que 2019 sera une très bonne année pour le projet. Le projet va se mettre en place et je n'ai pas d'échéancier, mais soyez certains que la construction sera faite dans les plus brefs délais, soutient Sébastien D'Astous.

Le prix de la construction de l'immeuble de 24 logements devrait avoisiner les 3,4 millions de dollars.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale