•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Autochtones veulent l'interdiction de superpétroliers au large de la C.-B.

L'envoi de blocs de bitume vers l'Asie pourrait être compliqué par le moratoire sur les pétroliers le long de la côte nord de la Colombie-Britannique.

L'envoi de blocs de bitume vers l'Asie pourrait être compliqué par le moratoire sur les pétroliers le long de la côte nord de la Colombie-Britannique.

Photo : Reuters / Chris Helgren

La Presse canadienne

Les chefs de plusieurs communautés autochtones de la côte nord de la Colombie-Britannique affirment que leur économie s'effondrera si le Sénat n'approuve pas un projet de loi qui interdirait définitivement aux superpétroliers de circuler dans la région.

Le projet de loi permettrait d'enchâsser dans une loi le moratoire existant sur les pétroliers qui transportent plus de 12 500 tonnes de pétrole brut dans toutes les eaux situées entre la pointe nord de l'île de Vancouver et la frontière avec l'Alaska.

Le projet de loi sur le moratoire relatif aux pétroliers a été adopté à la Chambre des communes au printemps dernier et est actuellement étudié en deuxième lecture au Sénat.

La chef Marilyn Slett, de la Première Nation de Heiltsuk, dirige cette semaine à Ottawa une délégation de chefs et d'élus autochtones afin de faire pression sur les sénateurs pour qu'ils adoptent ce projet de loi, déposé par le ministre des Transports il y a un an et demi.

Marylin Slett soutient que la navigation est périlleuse dans les eaux couvertes par le moratoire et qu'un seul déversement majeur signerait la fin des moyens de subsistance de sa communauté, dont l'économie est axée sur la pêche.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, est debout devant un micro et lève la main gauche lors d'un discours à Ottawa.

Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, lors d'un discours à Ottawa

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Le gouvernement de l'Alberta s'oppose fermement à ce projet de loi, qui éliminerait une option de transport pour l'expédition du pétrole brut des sables bitumineux destiné à l'exportation.

La première ministre Rachel Notley a ajouté cette source d'irritation à la liste des litiges entre sa province et le gouvernement fédéral.

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie pétrolière