•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération sauvetage de mystérieuses perruches à Edmonton

Des oiseaux aux couleurs vives sont perchés dans un arbre recouvert de neige.
Ces perruches étaient perchées dans un arbre d'Edmonton, à la merci d'une météo à laquelle elles ne sont pas habituées. Photo: Bernadette Neumann
Radio-Canada

Une petite armée de bénévoles d'Edmonton a fait des pieds et des mains de l'aube au coucher du soleil pour sauver une douzaine de perruches de l'hiver canadien.

Bernadette Neumann, une assistante vétérinaire qui déposait son fils à l’école, a remarqué lundi une scène un peu particulière : une femme en train de courir autour d’un arbre dans un parc, une serviette à la main.

Croyant qu’un animal s’était blessé, Mme Neumann s’est dirigée vers le parc Klarvatten, près de l'école, dans le nord d’Edmonton, pour apporter son aide. Mais quand Mme Neumann est arrivée sur place, la femme était partie. Par contre, elle a découvert une douzaine de perruches perchées sur les branches de l’arbre couvert de neige.

« Je me suis dit : "C’est une blague!" Il faisait tellement froid », raconte Mme Neumann.

Ce type d'oiseaux est originaire d’Australie même si on en trouve souvent dans les maisons canadiennes comme animaux de compagnie. Ils ne sont pas armés contre la chute de neige que la capitale albertaine venait de recevoir.

Des oiseaux mangent des graines dans une cage. L'aventure a épuisé les oiseaux peu habitués aux basses températures. Photo : Bernadette Neumann

L’Edmontonienne armée d’une cage et de graines a d’abord tenté d’attirer les perruches, mais une seule s’est laissée leurrer.

Désespérée, Mme Neumann a appelé tous les refuges de la capitale jusqu’à ce que l’organisme Melka’s Safehouse publie un appel à tous sur sa page Facebook.

Une troupe de bénévoles est venue la rejoindre. Pendant plusieurs heures, ils ont parcouru le quartier avec des filets à papillons à la main, sautant dans la neige et grimpant aux arbres.

Ils couraient comme des fous complètement trempés et personne ne voulait s’arrêter.

Bernadette Neumann, résidente d'Edmonton

Au final, le groupe a réussi à sauver neuf perruches sur la douzaine qu'il avait repérée.

Comment les oiseaux se s'étaient-ils retrouvés là? Personne ne le sait.

Alberta

Animaux de compagnie