•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vol de homards à Grande-Anse : un troisième homme plaide coupable

La remorque d'un camion garée sur un terrain de stationnement

La remorque pleine de homards volée le 1er juillet 2016 devant l'usine de transformation Pêcheries LeBreton & Fils, à Grande-Anse.

Photo : Gendarmerie royale du Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ghislain LeBlanc, de Cap-Bateau dans la Péninsule acadienne, a plaidé coupable à deux chefs d'accusation pour des vols de plus de 5000 $, en Cour du Banc de la Reine, à Bathurst.

L'homme dans la quarantaine était accusé en lien avec le vol d'une cargaison de homards, en juillet 2016, à l'usine de transformation Pêcheries LeBreton et Fils, à Grande-Anse et avec le vol d'un camion, propriété d'Éco Technologie, à Caraquet.

La valeur de la cargaison de crustacés était évaluée à un million de dollars.

Les Pêcheries LeBreton & Fils à Grande-Anse, N.-B.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les Pêcheries LeBreton & Fils à Grande-Anse, N.-B.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Ghislain LeBlanc connaîtra sa peine le 25 janvier prochain.

Keven Facchino-Lemay de Terrebonne et Claude Robert de Saint-Benoît-Labre au Québec ont déjà reçu leur peine dans cette histoire de vol de homards.

Un autre présumé complice, Dyno Facchino de Saint-Georges-de-Beauce, au Québec, est en détention.

Son enquête préliminaire est fixée aux 19, 20 et 21 mars prochains, à Caraquet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !