•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Côte-Nord s'attendait à plus de la mise à jour économique

Un travailleur de l'entreprise Métal 7 à Sept-Îles prépare une pièce.
Dans un des ateliers de l'entreprise Métal 7 à Sept-Îles. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Côte-Nord s'attendait à plus de la mise à jour économique du gouvernement de François Legault, dévoilée lundi. Toutefois, la Chambre de commerce de Sept-Îles estime que les grandes entreprises y trouveront leur compte.

Un texte de Laurence Royer

Au lendemain de la présentation de l’énoncé économique de la Coalition avenir Québec (CAQ), la directrice de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Jessica Bélisle, admet qu’elle s’attendait à plus. Elle estime que François Legault est resté « très prudent », malgré des surplus budgétaires.

Par contre, Jessica Bélisle, affirme que la mise à jour économique est une bonne nouvelle pour les grandes entreprises de la région.

Les mesures pour accélérer les investissements des entreprises ainsi que le programme de rabais sur les tarifs d’électricités pourraient, selon elle, permettre d’accroître la productivité et la performance des grandes entreprises.

La directrice générale de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Jessica BelisleLa directrice générale de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Jessica Belisle Photo : La boite à clés

Toutefois, Jessica Bélisle aurait souhaité que la CAQ propose des mesures pour concrètes pour contrer la pénurie de main-d’œuvre. On pourrait avoir des mesures pour faciliter l’immigration, faciliter la venue de ces nouvelles personnes-là, dit-elle. Le gouvernement pourrait aussi mettre davantage d’incitatifs pour que les gens d’expérience restent sur le marché du travail. 

Même son de cloche pour le maire de Baie-Comeau Yves Montigny, qui exhorte Québec à contrer le déclin démographique des régions. On a vraiment besoin du soutien de Québec pour que les villes régionales comme la nôtre puissent faire des démarches pour aller recruter de la main-d'oeuvre, plaide-t-il.

En revanche, il salue la bonification de l'allocation familiale et la création d'un nouveau crédit d'impôt remboursable pour les aînés de 70 ans annoncés hier par François Legault.

Quant à la préoccupation des aînés et des familles, on est content de voir qu'à la fois comme gouvernement de proximité et à la fois comme gouvernement, on est sur la même longueur d'onde.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau

Réactions à l'Assemblée nationale

Après avoir pris connaissance de la mise à jour économique, la députée péquiste de la circonscription de Duplessis, Lorraine Richard reste sur sa faim. Elle estime que François Legault n’a pas satisfait aux attentes qu’il avait créées pendant la campagne électorale.

Lorraine Richard aurait notamment souhaité davantage d’investissements en santé.

Quand on parle d’embauche de préposés, d’infirmières, de travailleurs sociaux, de psychologues, il y a un coût à ça. Je me serais attendue à ce qu’on injecte un certain montant.

Lorraine Richard, députée de Duplessis
Lorraine Richard est assise dans son bureau. Elle est souriante. La députée péquiste sortante et candidate PQ, Lorraine Richard Photo : Radio-Canada

Lorraine Richard déplore aussi qu'il n'y ait pas de montants alloués spécifiquement au développement économique des régions.

De son côté, le député de René-Lévesque et porte-parole en matière de finance pour le Parti québécois, Martin Ouellet, estime que le gouvernement « rate complètement la cible » avec sa mise à jour économique.

Il aurait aimé que la CAQ améliore les infrastructures et les services publics plutôt qu'elle dépose des sommes directement dans les poches des citoyens.

Côte-Nord

Politique provinciale