•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford supprimera-t-il aussi le poste d'ombudsman des patients?

Des lits d’hôpitaux.

L'ombudsman des patients enquête sur les plaintes au sujet du système de santé.

Photo : Getty Images / ArisSu

Radio-Canada

Les partis d'opposition à Queen's Park craignent que le poste d'ombudsman des patients, qui enquête sur les plaintes contre les hôpitaux et les foyers pour aînés notamment, ne subisse le même sort que celui des commissaires aux services en français et à l'environnement et de l'Intervenant en faveur des enfants de l'Ontario.

Le gouvernement de Doug Ford a annoncé l'abolition de ces trois postes de chiens de garde dans l'énoncé économique du 15 novembre.

Or, la ministre de la Santé, Christine Elliott, refuse de commenter le sort que son gouvernement réservera à l'ombudsman des patients.

Mme Elliott occupait le poste, créé par l'ancien gouvernement libéral à la fin 2014, avant son retour en politique. Le poste est vacant depuis; le directeur général du bureau, Craig Thompson, s'occupe du suivi des plaintes.

La ministre Elliott se soucie très sérieusement des soins aux patients, se contente de répondre son attachée de presse Hayley Chazan, lorsqu'on lui demande si le poste sera préservé. Elle accuse l'ancien gouvernement libéral d'avoir dilapidé les fonds publics en santé.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, en mêlée de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Inquiétudes

L'incertitude plane depuis février, souligne la députée du NPD France Gélinas. Selon les rumeurs à Queen's Park, le bureau [de l'ombudsman des patients] va être éliminé et ses responsabilités vont être transférées à l'ombudsman [provincial].

Mme Gélinas ne s'oppose pas à un tel transfert de responsabilités, affirmant que le mandat actuel du poste est trop limité.

Le chef intérimaire des libéraux, John Fraser, rétorque que l'ombudsman provincial Paul Dubé a déjà beaucoup de tâches et craint qu'il ne puisse accorder la même priorité aux patients si on lui confie aussi ce rôle.

Pour lui, l'ombudsman des patients a le rôle essentiel d'orienter les patients qui ont de la difficulté à avoir accès aux soins dont ils ont besoin.

La PDG de l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario, Doris Grinspun, affirme qu'une voix sera perdue si le gouvernement Ford abolit le poste. Selon elle, la province devrait, au contraire, en faire un poste indépendant du gouvernement.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale