•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs souhaitent mieux soutenir les forces policières au Canada

Andrew Scheer debout derrière un lutrin avec des micros.

Le chef conservateur, Andrew Scheer, présente six propositions pour soutenir le travail des forces policières au Canada.

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Radio-Canada

Le chef de l'opposition officielle à Ottawa, Andrew Scheer, promet d'offrir plus d'outils et de ressources aux forces policières du pays pour combattre le crime organisé, s'il est élu l'automne prochain.

Les forces policières sont au coeur du troisième volet du plan conservateur « Un Canada plus sécuritaire », dévoilé à Winnipeg lundi.

Le chef du Parti conservateur du Canada souhaite notamment augmenter le financement des forces policières pour s’attaquer au crime organisé, encourager le partage de renseignements entre services policiers et faire des vérifications d’antécédents plus poussées avant l’émission d’un permis de possession d’armes à feu.

« Les hommes et les femmes de nos services de police travaillent très fort pour assurer notre sécurité, affirme le chef conservateur. Nous leur devons toute notre gratitude pour ce qu’ils font, mais plus encore, nous leur devons de leur fournir les ressources nécessaires pour qu’ils puissent continuer leur bon travail. »

M. Sheer a lancé plusieurs attaques contre le gouvernement libéral, disant que l’interdiction de posséder une arme de poing, comme souhaite l'imposer Justin Trudeau, ne fera rien pour éliminer la violence.

« Les Canadiens sont de plus en plus préoccupés par la sécurité de leurs rues. Mon plan pour un Canada plus sécuritaire restaurera la confiance des Canadiens envers le système », a dit Andrew Scheer, ajoutant que, selon lui, la confiance des Canadiens envers le gouvernement est brisée.

Les six propositions d’Andrew Scheer

  • nouveau financement pour s’attaquer aux gangs;
  • meilleur partage de renseignements pour résoudre les crimes armés;
  • création d’un programme de subventions pour l’infrastructure policière;
  • vérification plus poussée des antécédents pour la délivrance des permis d’armes à feu;
  • plus de soutien pour empêcher les jeunes d'adhérer à des gangs;
  • peines plus sévères pour la possession d'armes de contrebande.

Le gouvernement sceptique

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a vite fait de réagir. « La plupart de ces politiques proposent des sanctions pour des activités qui constituent déjà des infractions pénales graves », a-t-il affirmé.

« Aucune des politiques de M. Scheer n’aidera la police à résoudre les crimes. Ainsi, elle ne mettra pas les criminels derrière les barreaux comme il le prétend. En fait, les conservateurs annuleraient les modifications apportées au projet de loi C-71, qui aident la police à retrouver la trace des armes à feu utilisées durant un crime », a-t-il ajouté.

Selon lui, les conservateurs ont dévoilé « une panoplie de nouvelles propositions qui ont l'air sévères, mais qui ne vont pas s’attaquer véritablement à la violence dans les rues ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique