•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Restaurant Sagamité : l’incendie ne serait pas d’origine criminelle

Le restaurant Sagamité est une perte totale.
Le restaurant Sagamité est une perte totale. Photo: Radio-Canada / Camille Simard

L'incendie au restaurant Sagamité de Wendake serait d'origine accidentelle.

Un texte d'Alain Rochefort

Tout laisse présager que les flammes auraient pris naissance dans les combles de la nouvelle partie du bâtiment, tôt dimanche matin.

Malgré l'ampleur des dégâts, le propriétaire, Steeve Gros-Louis, a bon espoir de relancer les activités à temps pour le 20e anniversaire de l'établissement, cet été.

Le propriétaire du restaurant, Steeve Gros-Louis, constate les dégâts. Le propriétaire du restaurant, Steeve Gros-Louis, constate les dégâts. Photo : Radio-Canada / Camille Simard

« Il n’est pas question que la Sagamité ne revoie pas le jour. Mon défi est d’être ouvert le 7 juillet prochain pour les 20 ans », a-t-il signifié au lendemain de l’incendie.

Dommages importants

Les dommages sont si importants qu'il sera toutefois difficile de sauver l'ancienne partie du bâtiment.

« Je vais être obligé de penser à ne pas garder cette structure-là », concède M. Gros-Louis.

Les ingénieurs estiment pour leur part que le bâtiment est une perte totale.

Des totems ont néanmoins été sauvés des flammes, comme ceux-ci. 
Des totems ont néanmoins été sauvés des flammes, comme ceux-ci. Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Les autorités huronnes-wendates cherchent d'ailleurs un nouvel endroit pour relocaliser le restaurant en attendant la reconstruction.

Une quarantaine de personnes travaillent au restaurant.

Incendie

Justice et faits divers