•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Formation obligatoire dès mars pour les poids lourds en Saskatchewan

La GRC a confirmé que le camion semi-remorque se trouvait au milieu de l'intersection routière au moment de l'accident.
Un camion semi-remorque près du site de la collision de l'autocar des Broncos de Humboldt en avril Photo: Radio-Canada / Albert Couillard

Le gouvernement de la Saskatchewan rendra la formation obligatoire pour les conducteurs de camions semi-remorques à compter du 15 mars 2019, près d'un an après l'accident des Broncos de Humboldt.

Un texte d’Andréanne Apablaza

Le gouvernement espère rendre les routes de la Saskatchewan plus sécuritaires en imposant une formation obligatoire à tous les conducteurs souhaitant obtenir un permis commercial de classe 1 pour les camions semi-remorques dans la province.

Ils devront avoir 121,5 heures de formation en classe et derrière le volant. La formation sera axée sur des domaines prioritaires comme les techniques de conduite de base, les habitudes de conduite professionnelle, l’inspection des véhicules et les freins à air comprimé. Selon la province, les tests de conduite seront quant à eux plus rigoureux.

« Des exigences plus strictes en matière de formation en Saskatchewan et dans l’ensemble du Canada contribueront à rendre les routes de notre province et de notre pays plus sûres », a écrit le ministre responsable de la Société d'assurance de la Saskatchewan (SGI), Joe Hargrave, lundi.

Un nouveau programme est aussi mis en place dès maintenant pour surveiller la progression des nouveaux conducteurs au cours des 12 mois suivant l'obtention du permis.

Les camionneurs détenant déjà leur permis commercial de classe 1 bénéficieront d’une clause de droits acquis.

Les employés des écoles de formation recevront eux aussi des cours pour connaître les nouvelles normes.

Les personnes qui conduisent des camions pour des opérations agricoles seront exemptées des nouvelles règles de formation obligatoire et de la période de contrôle supplémentaire de 12 mois.

Le ministre responsable de la Société d'assurance de la Saskatchewan (SGI), Joe Hargrave.Le ministre responsable de la Société d'assurance de la Saskatchewan (SGI), Joe Hargrave, a annoncé la formation obligatoire pour les conducteurs de semi-remorques lundi. Photo : Radio-Canada

Accident des Broncos

Le ministre responsable de la SGI dit que la province évalue depuis 2017 quelles sont les meilleures options afin d’améliorer la formation et l’évaluation des camionneurs.

C’est, toutefois, en début d'année que le manque de formation des camionneurs a été placé sous le feu des projecteurs, lorsque 16 membres de l’équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt ont perdu la vie, le 6 avril 2018.

Le conducteur du semi-remorque entré en collision avec l'autocar de l'équipe de hockey Jaskirat Singh Sidhu, 29 ans, s’en est sorti indemne.

Quelques jours plus tard, on apprenait que le chauffeur de semi-remorque de Calgary avait effectué seulement deux semaines de formation avant d’obtenir son permis de conduire commercial.

Aujourd’hui, il fait face à 16 chefs de conduite dangereuse d'un véhicule à moteur ayant causé la mort et à 13 chefs de conduite dangereuse d'un véhicule à moteur ayant causé des lésions corporelles.

Scott Thomas, qui a perdu son fils Evan dans l'accident, a accueilli l'annonce de lundi matin d'un bon œil. Selon lui, il s'agit d'un pas en avant pour sauver d'éventuelles vies. « Les routes seront plus sécuritaires qu'elles l'étaient le 6 avril dernier. »

Mémorial des Broncos de Humboldt.L'absence de formation obligatoire pour les camionneurs en Saskatchewant avait été dénoncée par des familles des victimes de l'accident des Broncos de Humboldt. Photo : La Presse canadienne

Changement de législation

Plusieurs membres de l’industrie du camionnage ainsi que certaines familles des victimes de l’accident des Broncos avaient dénoncé le manque de règles entourant la conduite de poids lourds.

Quelques jours à la suite de la collision mortelle, la SGI avait annoncé qu’elle imposerait des formations obligatoires aux camionneurs, mais est revenue sur sa décision le jour suivant.

Dans son discours du Trône, le gouvernement a indiqué vouloir introduire de nouvelles règles entourant la formation des conducteurs de camions semi-remorques, sans donner plus de détails.

Une enquête de l’émission Marketplace, de CBC, a révélé que les normes de contrôle des habiletés des camionneurs varient d’une province à l’autre et ne permettent pas aux chauffeurs de camion d'être préparés à toutes les éventualités sur la route.

Par exemple, l’Ontario est la seule province à exiger des formations pratiques pour tous ses conducteurs de poids lourds. Par conséquent, deux chauffeurs conduisant le même type de véhicules peuvent avoir suivi, soit plus de 100 heures de formation en classe et sur la route, soit n'avoir aucune formation du tout.

D’autres documents obtenus par CBC révèlent que des employés de la SGI s’entendaient en avril pour dire que la formation obligatoire ferait en sorte qu’il y aurait moins de victimes sur les routes.

L’Association de camionnage de la Saskatchewan (STA) a salué l’annonce lundi soulignant que « l’industrie est d’accord avec des exigences de formation renforcées ».

« Notre secteur a également la responsabilité de s'assurer que les chauffeurs de semi-remorques commerciaux possèdent les connaissances et les compétences nécessaires pour faire leur travail, garantissant la sécurité de tous sur la route », a ajouté la directrice générale de la STA, Susan Ewart.

Saskatchewan

Politique provinciale