•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 records de froid établis à Québec en novembre

Une branche et un petit fruit glacés et enneigés
Novembre a été un mois très froid à Québec Photo: Radio-Canada / Carl Boivin
Radio-Canada

Il faut remonter à l'époque de la Grande Dépression, dans les années 30, pour retracer des mois de novembre aussi froids que celui que l'on vient de vivre à Québec.

Un texte d’Alain Rochefort

Cette année, le mercure a indiqué 3,3 °C de moins que la température habituelle enregistrée en novembre à Québec. En moyenne, le minimum fut de -7,1 °C en novembre comparativement à -4,2 °C depuis que les données sont compilées à la station de l’aéroport Jean-Lesage.

Pas moins de trois records de température minimale ont été fracassés au cours du « mois des morts ».

Et il n’y a pas que le froid qui était de la partie. Les précipitations aussi. La neige, particulièrement, est tombée en quantité impressionnante, soit environ 70 centimètres. C’est plus du double de la quantité habituelle de 33 centimètres.

« Ce fut un mois extrêmement froid, comme dans beaucoup de villes au Québec, et le froid a fait en sorte qu’une bonne partie de la pluie qui tombe normalement en novembre a cette année été reçue sous forme de neige », explique le météorologue à Environnement Canada Simon Legault.

Le froid a permis à la neige de rester au sol plutôt que de fondre et on finit le mois avec environ 20 cm au sol [la normale est de 8 cm].

Simon Legault, météorologue à Environnement Canada

Encore du froid en décembre

Simon Legault prévoit que le froid jouera encore avec les nerfs des Québécois en décembre. Ces derniers pourraient toutefois pelleter peu, car il est possible que les précipitations se fassent plus rares.

« Ce froid risque de faire dévier les dépressions plus au sud, donc on pourrait recevoir un peu moins de précipitations que la normale, mais ces trajectoires nous jouent parfois des tours et on peut toujours recevoir de bonnes bordées », souligne le météorologue.

Météorologie

Environnement