•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le lock-out est terminé à DJ Composites

Des manifestants agitant des drapeaux rouges d'Unifor.
Unifor avait organisé un grand ralliement en septembre pour appuyer les employés de DJ Composites. Photo: CBC News
Radio-Canada

Les travailleurs de l'usine DJ Composites de Gander, à Terre-Neuve-et-Labrador, ont une nouvelle convention collective après un lock-out qui a duré deux ans.

Nos membres peuvent être fiers, après deux années sur le piquet de grève, à défendre leurs droits, à se battre pour une convention collective, a déclaré Lana Payne, directrice pour l’Atlantique du syndicat Unifor.

Le nouveau contrat de travail de trois ans met fin à l’un des plus longs conflits de travail de l’histoire de Terre-Neuve.

Selon Unifor, la partie patronale a abandonné certaines de ses propositions les plus « détestables », comme des niveaux salariaux fondés sur le mérite.

Elle a par ailleurs accepté certaines des demandes syndicales touchant les salaires.

Le syndicat affirme qu’il continuera à exercer des pressions sur l’entreprise pour qu’elle accroisse sa production à son usine de Gander.

DJ Composites produit des pièces pour l’industrie aéronautique.

Vingt-sept travailleurs étaient en lock-out depuis décembre 2016.

Ils avaient reçu l'appui de travailleurs syndiqués d’un peu partout au pays, en septembre. Ils avaient bloqué l’accès à l’usine de Gander, pour forcer l’employeur à revenir à la table des négociations.

Le premier ministre Dwight Ball est intervenu auprès des parties en litige en octobre et a persuadé l’employeur d'accepter l’arbitrage. Les deux parties avaient par la suite repris les négociations en vue de conclure une entente de principe avant Noël.

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Relations de travail