•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrimoine : une seconde vie pour le phare de Métis-sur-Mer

Le phare de Métis-sur-Mer
Le phare de Pointe-Mitis, à Métis-sur-Mer Photo: Radio-Canada / Patrick Bergeron

Des résidents de la Pointe-du-Phare sont désormais en charge du phare de Pointe-Mitis. Par le biais de leur association, ils souhaitent protéger le phare, situé à Métis-sur-Mer, et le rendre plus accessible.

Un texte de Marie-Christine Rioux d'après un reportage de Patrick Bergeron

La Municipalité de Métis-sur-Mer demeure propriétaire de l’infrastructure, mais la gestion a été confiée à l’Association des résidents depuis le 22 novembre.

Métis-sur-Mer est devenue propriétaire de l'infrastructure en 2016, après de longues négociations avec le gouvernement fédéral.

Construit en bois en 1873, le phare de Pointe-Mitis a été modifié en 1909 pour que sa structure soit bétonnée.

Le haut du phare de Métis-sur-MerLe phare de Métis-sur-Mer Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Différents travaux seront à nouveau effectués sur la structure à la fin de l’hiver pour la sécuriser.

On imagine des travaux au printemps 2019 sur la tour pour stabiliser le béton qui s'effrite un petit peu et peinturer, parce qu'on voit bien qu'il est délavé.

Alexander Reford, porte-parole de l'Association des résidents de la Pointe-du-Phare

Lorsque ces travaux seront terminés, des visiteurs pourront s'y rendre. Certains pourront même séjourner sur le site.

La maison du gardien du phare pourra être louée, permettant d'assurer un certain revenu qui sera réinvesti dans le maintien du site.

Le terrain autour du phare avec une vue sur la merLe terrain près du phare de Métis-sur-Mer Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Des corvées de nettoyage seront toutefois nécessaires avant d’en arriver là. L’association croit que l’aide des résidents des environs sera nécessaire.

On n'a pas d'employés, on n'a pas de soutien des gouvernements. Ça a été et ça demeurera un effort collectif, affirme le porte-parole de l’Association des résidents de la Pointe-du-Phare, Alexander Reford.

Au cours des derniers mois, la Ville de Métis-sur-Mer a également procédé à différents travaux.

Nous sommes très fiers de notre phare! C'est du patrimoine et on souhaite grandement qu'il soit conservé et remis aussi en très bon état!

Carolle-Anne Dubé, mairesse de Métis-sur-Mer

Le site du phare a été décontaminé et un système de traitement des eaux a été installé.

La Municipalité souhaite assurer une plus grande accessibilité à cet édifice emblématique.

Des travaux de recherches pourraient également être effectués sur le site.

Le phare de Métis-sur-MerLe phare de Métis-sur-Mer Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Un laboratoire se trouve déjà dans l’édifice. Des entrepreneurs forestiers y ont fait des recherches sur la tordeuse de l'épinette.

Les futures recherches toucheraient le volet maritime.

On a aussi un laboratoire que l'Université Laval va louer pour une grande période parce qu'il y a un lieu scientifique intéressant : vous avez le côté de la mer et le côté de la baie, ajoute Alexander Reford.

Les dirigeants de la Ville et les membres de l'association souhaitent également que le site du phare devienne un lieu de rassemblement culturel.

Des projections et des spectacles de musiques pourraient y être présentés.

Bas-Saint-Laurent

Histoire