•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allégation de violence policière contre une jeune Autochtone : les réactions sont vives

Un écusson de la Police de Thunder Bay
Un écusson de la Police de Thunder Bay Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des leaders autochtones s'indignent du traitement qu'aurait fait subir une policière de Thunder Bay à une adolescente. Dans une vidéo parue sur les médias sociaux samedi soir, la policière frappe la tête de la jeune Autochtone alors qu'elle est garrottée à une civière.

Nous sommes révoltés par les actions de la policière dans cette vidéo, a déclaré le grand chef de la Nation Nishnawbe Aski (NAN) , Alvin Fiddler, dans un communiqué de presse.

Alvin Fiddler, grand chef autochtone. La vidéo qui circule sur les médias sociaux soulève l’indignation du grand chef Alvin Fiddler. Photo : Radio-Canada / Martine Laberge

Nous ne connaissons pas tous les détails qui ont mené à l'incident, mais il n’y a simplement aucune justification pour la manière violente et insensible qu’elle traite une jeune sans défense, ajoute M. Fiddler

Dans la vidéo, on peut entendre la policière crier : « Tu ne cracheras pas sur moi! ».

Le chef adjoint de NAN, Derek Fox a dénoncé le caractère excessif de l’intervention : Nous voulons savoir pourquoi c’est arrivé.

La grande inquiétude est ce qui arrive lorsqu’il n’y a pas de vidéo, lorsqu’il n’y a pas d’enregistrement.

Derek Fox, chef adjoint de la Nation Nishnawbe Aski

Selon NAN, la victime serait une élève de 17 ans issue de la Première Nation Nibinamik, qui étudie au Matawa Learning Centre.

Le Conseil tribal de Matawa a d’ailleurs également réagi par voie de communiqué mardi : Alors que nous continuons nos enquêtes et considérons tous les recours légaux appropriés, [nous souhaitons condamner les actions des premiers répondants.

De plus, nous serons solidaires de la Première Nation de Nibinamik pour que le service de police de Thunder Bay et Superior North EMS soient tenus responsables pour leur approche odieuse pour transporter une de nos jeunes vers un endroit sûr.

Conseil tribal de Matawa

Le grand chef de la Nation anichinabée, Glen Hare, a également réagi mardi : Je suis troublé par la fréquence et le volume de ce genre d'incident.


Explications de la police

Un communiqué publié lundi après-midi par la police de Thunder Bay indique que des agents se sont rendus samedi soir à une résidence de la rue Egan en compagnie d’ambulanciers pour venir en aide à une femme adulte.

Celle-ci a été transportée à l’hôpital pour y soigner des blessures qui ne mettaient pas sa vie en danger.

Pendant qu’ils étaient sur les lieux, les policiers ont repéré une jeune fille ivre à l’intérieur.

L’incident capturé en partie sur vidéo serait survenu pendant que les agents et les ambulanciers préparaient l'adolescente pour la transporter à son tour à l’hôpital.

Selon le communiqué, la chef de police, Sylvie Hauth, a ordonné une enquête immédiate et indique qu’elle partage les inquiétudes de la communauté concernant la vidéo de l’incident.

Trois personnes dans une conférence de presse.La cheffe de police de Thunder Bay, Sylvie Hauth. Photo : CBC/Cathy Alex

Selon le porte-parole de la police de Thunder Bay, Chris Adams, l’enquête tente entre autres de déterminer pourquoi elle s’est retrouvée attachée à une civière.

L’agente impliquée a été retirée du service actif.

La police ajoute qu’elle enquête également sur des menaces proférées sur les réseaux sociaux à l’endroit de ces agents.

Ce jeudi 6 décembre, Greg Stephenson, président de la Thunder Bay Police Association (TBPA), s’est déclaré « profondément offusqué » par les commentaires d’Alvin Fiddler.

Dans un communiqué de presse, il accuse notamment le grand chef « d’essayer de créer un fossé entre la communauté et les membres de la TBPA ».

Ce n’est pas la première fois que les leaders autochtones dénoncent le service de police de Thunder Bay.

La police de Thunder Bay et la ville ont une histoire de discrimination raciale ou d'indifférence, peu importe comment vous voulez appeler ça, a rappelé Derek Fox.

Un rapport d’enquête du sénateur Murray Sinclair est attendu sous peu.

Le directeur indépendant de l’examen de la police, Gerry McNeilly, qui doit publier bientôt un examen systémique du corps policier de Thunder Bay, a indiqué à CBC être au courant du récent incident.

M. McNeilly ajoute qu’il n’avait pas reçu de plainte en lien avec la vidéo, lundi en fin d’avant-midi.

Avec les informations de CBC

Avec les informations de La Presse canadienne

Crimes et délits

Justice et faits divers