•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les membres du Conseil des arts de Hearst s'exprimeront sur la vente de la Place des arts

Extérieur en hiver de la Place des arts de Hearst.

L’École Passeport Jeunesse du CSPNE est logée dans l'édifice du Conseil des arts de Hearst depuis 2011.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

Le Conseil des arts de Hearst tiendra une assemblée générale extraordinaire le 12 décembre afin de discuter avec ses membres de l'offre d'achat de la Place des arts qui a récemment été soumise par le Conseil scolaire public du Nord-Est de l'Ontario (CSPNE).

L'École Passeport Jeunesse, qui relève du CSPNE, loue des locaux du Conseil des arts de Hearst depuis sa création en 2011.

Ses classes du secondaire sont logées à l'Université de Hearst.

En janvier, le conseil scolaire avait indiqué que la province avait accepté de financer l'achat de la Place des arts ou tout autre projet d'agrandissement de l'école. Pour faire face à l'augmentation des effectifs d'élèves, l'école a dû ériger des classes portatives supplémentaires sur le terrain de la Place des arts.

À la réunion du 12 décembre, les membres devront s'exprimer soit en faveur ou contre la vente de l'édifice au CSPNE.

La convention d'achat stipule qu'en cas de vente, le CSPNE devrait réserver l'accès prioritaire à la salle de spectacle au Conseil des arts, qui deviendrait alors locataire. La galerie d'art et la salle de musique maintiendraient également leurs activités.

Selon la présidente du Conseil des arts de Hearst, Elsa St-Onge, l'objectif de la vente serait d'assurer une plus grande stabilité financière et la pérennité du Conseil des arts.

L'avis de convocation de l'assemblée générale est d'ailleurs accompagné d'une recommandation de vente de l'édifice.

En n'ayant pas d'édifice à gérer, ça fait en sorte que l'équipe du Conseil des arts peut davantage se consacrer aux projets artistiques et culturels, ce qui est au coeur de notre mission.

Elsa St-Onge, présidente du Conseil des arts de Hearst
Classes portatives bleues.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre d’élèves n’a pas cessé d’augmenter depuis 2011 et ceux-ci fréquentent des classes portatives adjacentes au reste de l’école.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Un rejet de l'offre d'achat par les membres, selon Mme St-Onge, pourrait engendrer de grands défis financiers pour le Conseil des arts de Hearst. Le CSPNE est à la recherche d'un emplacement permanent pour l'École Passeport Jeunesse.

Ça ne peut pas être chez nous s'ils ne sont pas propriétaires. Cela ferait en sorte qu'ils vont laisser des locaux vacants et il nous faut trouver une façon de remplir ces locaux-là, ce qui va être un défi énorme, explique-t-elle.

Elle encourage tout de même les membres qui s'opposent à la vente à prendre part à l'assemblée générale.

On aimerait avoir des pistes de solution, c'est ce qui est le plus important pour nous. Si nos membres décident de s'opposer à la vente, on va avoir des défis très très grands à relever dans les prochaines années et on va avoir besoin d'aide, affirme la présidente du conseil.

Les inconvénients de la vente de la Place des arts comprennent notamment la gestion de la salle de spectacle qui devrait dès lors être effectuée en consultation avec le CSPNE et le montant des subventions de fonctionnement qui pourrait changer.

Nord de l'Ontario

Éducation