•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des braconniers québécois plaident coupables en Saskatchewan

Un wapiti
Un wapiti dans la forêt Photo: Rick Price Photography
Radio-Canada

Cinq chasseurs québécois ont plaidé coupables d'avoir abattu illégalement du gros gibier, des oiseaux migratoires et des espèces protégées dans les environs de Moose Jaw en Saskatchewan.

Ils doivent régler des amendes de 47 670 $ et sont interdits de permis de chasse fédéral pendant un an. Ils n’ont pas le droit de chasser pendant cinq ans dans la province.

Leurs fusils et matériels de chasse ont été confisqués.

Ils ont également reconnu avoir causé de la souffrance ou des blessures inutiles à des animaux et aussi d’avoir transporté illégalement des oiseaux migratoires.

L’affaire remonte à 2016 lorsque des agents de protection de la faune ont entendu parler de chasse illégale dans la région de Moose Jaw. Une enquête de deux semaines a alors été lancée auprès de deux groupes de chasseurs en octobre 2017 qui a permis d’obtenir des preuves.

Les enquêteurs ont entre autres fouillé le véhicule et la remorque d’un des chasseurs québécois.

Saskatchewan

Chasse et pêche