•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrêtés à la frontière pour une blague sur le terrorisme

Des policiers debout autour de trois véhicules de patrouille

L'Agence des services frontaliers du Canada a fermé le poste de Woodstock-Houlton le 26 octobre en raison d'un véhicule suspect.

Photo : CBC/John Slipp

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les deux frères d'Halifax qui ont été arrêtés à la frontière entre le Maine et le Nouveau-Brunswick le 26 octobre dernier ont été accusés d'avoir fait une blague sur le terrorisme, rapporte la Gendarmerie Royale du Canada (GRC).

Bailey Roy, 21 ans et Damien Roy, 22 ans, ont aussi été accusés d’obstruction par la Cour provinciale de Woodstock au Nouveau-Brunswick.

Les deux frères sont présentement en détention jusqu’à leur retour en cour le mois prochain.

La GRC ne peut pas dévoiler plus de détails sur les évènements qui ont mené à l’arrestation des deux jeunes hommes, car il y a un interdit de publication sur la preuve.

Refus de communiquer avec les agents

Bailey Roy et Damien Roy ont causé tout un émoi le 26 octobre quand ils ont refusé de communiquer avec les douaniers à la frontière canado-américaine.

Les deux hommes sont demeurés à la frontière pendant six heures avant d’être arrêté par les autorités américaines.

Le passage entre Woodstock et Houlton a été fermé pendant presque toute la journée.

Bailey Roy a été renvoyé au Canada le 28 octobre et doit se présenter de nouveau en cour le 4 décembre. Son frère, Damien Roy, est seulement revenu en sol canadien le 25 novembre et sera à la cour le 18 décembre.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !