•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sensibiliser à la maladie d'Alzheimer par le théâtre

Deux comédiennes discutent au téléphone lors d'une scène. Des spectatrices les observent attentivement.
Chaque représentation attire de nombreux spectateurs. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le théâtre comme outil de sensibilisation, voilà ce que propose la Société Alzheimer du Saguenay-Lac-Saint-Jean. L'organisme présente depuis l'an dernier une pièce de théâtre qui aborde le rôle des proches aidants.

Par le biais de cette pièce, la Société Alzheimer tente d'offrir des outils à tous ceux et celles qui prennent soin d'un aîné souffrant d'une maladie cognitive.

Dans la région, entre 5000 et 7000 personnes en seraient atteintes

Les comédiens après la pièceLa Société d'Alzheimer sensibilise la population au rôle du proche aidant avec le théâtre. Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

La pièce C'est qui le proche aidant chez nous met en scène un couple dont la vie est bouleversée par la maladie d'Alzheimer. Elle illustre ce rôle de manière humoristique tout en faisant réfléchir.

On voit que cette femme-là ne veut pas vraiment se faire aider, que cette tâche-là de s'occuper de son mari c'est normal. C'est pour faire comprendre aux gens qu'on ne se reconnait pas comme proche aidant.

Marlène Simard, comédienne

Cette production de la Société Alzheimer du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en collaboration avec La Comedia de la Ria, a rejoint près de 1500 spectateurs depuis sa création.

Deux comédiens discutent devant un mur sur lequel sont accrochées des photos. La pièce se veut une façon de parler de la maladie de façon humoristique, mais sensible à la fois. Photo : Radio-Canada

La directrice au développement à la Société Alzheimer, Guylaine Thériault, explique que l'objectif est de faire réaliser aux proches aidants qu'ils ont parfois besoin d'un coup de main eux aussi.

C'est quand même une tâche qui demande beaucoup d'énergie. Le problème c'est que le proche aidant s'oublie, ne prends pas soin de lui. Il peut tomber malade et qui va s'occuper de lui, et de la personne malade?, fait-elle remarquer.

D'après les commentaires recueillis, la production peut dire mission accomplie.

Du fait que je suis très impliquée parce que mon mari vivait de l'Alzheimer, ça m'a beaucoup touchée et en même temps, ça m'a encouragée.

Marie Poirier, proche aidante

Cette pièce de la Société Alzheimer du Saguenay-Lac-Saint-Jean sera présentée à nouveau le 6 décembre au Collège d'Alma et le 9 décembre à la Place de la Traversée à Roberval.

D'après le reportage de Julie Larouche

Saguenay–Lac-St-Jean

Théâtre