•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le message des Albertains aux Franco-Ontariens : « ne lâchons pas la lutte »

Trois hommes et une femme devant les drapeaux franco-ontarien et franco-albertain.
Vincent Tremblay, Carole Saint-Cyr, David Redmond et Fernand-Bienvenue Ackey, quatre francophones d'Edmonton qui sont sympathiques à la cause des Franco-Ontariens. Photo: Radio-Canada / Katrine Deniset
Radio-Canada

Des francophones de l'Alberta se montrent solidaires des Franco-Ontariens après les compressions annoncées par le gouvernement de Doug Ford. À la Cité Francophone d'Edmonton, plusieurs douzaines de personnes se sont réunies vendredi pour envoyer un message d'appui à la communauté franco-ontarienne.

Un livre circulait dans la salle pour recueillir des paroles d'encouragement. L'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) enverra les messages des Franco-Albertains à son homologue en Ontario, c'est-à-dire l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO).

Claire Dallaire, qui a vécu 25 ans en Ontario, a été outrée par l'annonce de Doug Ford.

Ça m'insulte et franchement, ça fait mal. C'est une claque dans la face des francophones de partout. Encore une fois, on est traité comme des citoyens de seconde classe.

Claire Dallaire

Cette lutte est toutefois importante, dit-elle, et les liens dans la francophonie canadienne se renforcent par conséquent.

Claire Dallaire en entrevue, avec quelques personnes derrière elle.Claire Dallaire, maintenant résidente de l'Alberta, a vécu 25 dans le nord de l'Ontario. Photo : Radio-Canada / Geneviève Tardif

« On est fier de qui on est, et de notre langue. La bataille va se poursuivre, il ne faut pas lâcher », dit-elle.

Contrairement à d'autres provinces, comme le Manitoba et la Saskatchewan, il n'y aura pas de manifestation organisée en Alberta pour coïncider avec les rassemblements en Ontario, samedi. Le président de l'ACFA, Marc Arnal, pense que le rassemblement d'aujourd'hui n'est qu'une première étape.

« Je pense qu'on aura beaucoup d'occasions pour manifester dans les mois à venir. Aujourd'hui, on voulait juste faire passer un premier message de solidarité », souligne-t-il.

Une quarantaine de manifestations se tiendront dans les quatre coins de l'Ontario, samedi, dont une devant le bureau de circonscription de Doug Ford à Toronto.

Alberta

Francophonie