•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba veut sa propre stratégie de lutte contre le plan carbone du fédéral

Des cheminées industrielles polluantes.

Le gouvernement fédéral prévoit d’imposer une taxe sur le carbone en avril au Manitoba et aux autres provinces qui n'ont pas encore de plan.

Photo : Getty Images / Alexander Hassenstein

Radio-Canada

Dans un communiqué publié jeudi soir, un porte-parole du premier ministre Brian Pallister a déclaré que la province du Manitoba n'interviendra pas dans la contestation judiciaire amorcée par la Saskatchewan pour contrer la taxe sur le carbone exigée par le gouvernement fédéral.

Ottawa avait demandé à toutes les provinces de fixer un prix minimal de 20 $ par tonne de carbone émise d’ici le 1er janvier.

L’année dernière, le premier ministre Pallister avait lancé un plan qui fixait un prix de 25 $ la tonne de carbone pour les cinq prochaines années. Mais ce tarif n’aurait pas atteint la cible de 50 $ la tonne en 2020, exigée par le fédéral.

Brian Pallister a retiré son plan au début du mois dernier, en affirmant qu’Ottawa n’avait pas suffisamment tenu compte de la surabondance d’hydroélectricité du Manitoba et en insistant toujours sur l'augmentation des redevances.

Le Manitoba avait également sollicité l’année dernière un avis juridique indépendant selon lequel Ottawa avait le droit d’imposer une taxe aux provinces, mais qu'il devait aussi prendre en compte des initiatives provinciales.

Le gouvernement fédéral prévoit d’imposer une taxe sur le carbone en avril au Manitoba, au Nouveau-Brunswick, à la Saskatchewan et à l’Ontario.

Jeudi, le Nouveau-Brunswick a dit qu’il suivrait l’Ontario en appuyant à son tour l’action de la Saskatchewan. Mardi, la Colombie-Britannique, elle, a choisi d’appuyer le plan fédéral.

L’Ontario a récemment rédigé son propre plan de réduction des émissions de carbone, mais il demeure incertain qu’Ottawa l’examine, car il avait fixé la date limite de soumission de telles propositions au 1er septembre.

Avec les informations de La Presse canadienne

Manitoba

Environnement