•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fondation David Suzuki veut un statut d’intervenant pour la taxe carbone

David Suzuki.
La Fondation David Suzuki annonce son intention de demander un statut d'intervenant pour la taxe sur le carbone dans le cadre de la contestation judiciaire de la Saskatchewan. Photo: La Presse canadienne / Chris Young
Radio-Canada

La Fondation David Suzuki se range du côté du gouvernement fédéral dans la contestation judiciaire de la Saskatchewan sur la taxe sur le carbone.

La Fondation souhaite obtenir le statut d'intervenant dans le processus judiciaire. Elle devrait soumettre sa demande en décembre. La Fondation est représentée par des avocats d’Ecojustice, une organisation spécialisée en droit de l’environnement.

Selon Ecojustice, la démarche de la Saskatchewan a pour effet d’accroître les retards concernant l’imposition de la taxe carbone. L’organisation estime que l’imposition du fédéral est constitutionnelle, les changements climatiques étant un problème national d’intérêt public.

De plus en plus de participants

Outre la Fondation Suzuki, Ottawa est appuyé par la Colombie-Britannique.

Les gouvernements de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick agiront eux aussi à titre d’intervenants afin de contester la taxe carbone.

Mardi, l’Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan (APAS) a également annoncé son désir d'obtenir un statut d'intervenant dans ce dossier.

Saskatchewan

Pollution