•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusion des 11 caisses populaires Desjardins de l'Ontario

Logo de Desjardins
Logo de Desjardins Photo: Radio-Canada

Dès le 1er janvier 2020, la Caisse Desjardins Ontario sera officiellement constituée. Cette nouvelle entité regroupera 50 centres de services et 130 000 membres partout dans la province.

Dans un communiqué de presse, le Mouvement Desjardins assure qu’aucun employé actuel ne perdra son emploi en raison de cette fusion.

En tout, la nouvelle Caisse Desjardins Ontario comptera 650 employés et un conseil d’administration composé de 17 personnes.

11 caisses populaires participent à la fusion :

  • Caisse populaire d'Alfred
  • Caisse populaire de Cornwall
  • Caisse populaire de Hawkesbury
  • Caisse populaire de la Vallée
  • Caisse populaire Nouvel-Horizon
  • Caisse populaire Rideau-Vision d'Ottawa
  • Caisse populaire Sud-Ouest Ontario
  • Caisse populaire Trillium
  • Caisse populaire Vallée Est
  • Caisse populaire Vermillon
  • Caisse populaire Voyageurs

En entrevue à l'émission Matins sans frontières à Windsor, Christian Paradis, le directeur général de la Caisse populaire de Pointe-aux-Roches-Tecumseh, a confirmé l'adoption de la convention de fusion entre les 11 institutions de l'Ontario.

La convention de fusion a été adoptée de manière quasi unanime mercredi, selon M. Paradis : Le cas a fait l’unanimité dans le Sud-Ouest, à 97 %, et en moyenne le taux d’approbation de ce mouvement est de 97-98 % d’acceptation.

L'intérieur d'une caisse Desjardins. Les centres de services de la Caisse populaire Voyageurs feront partie de la fusion provinciale. Photo : Radio-Canada

Si on réussit à maintenir une bonne relation avec nos membres, on crée de la fidélité et avec la fidélité vient la pérennité.

Christian Paradis, directeur général de la Caisse populaire de Pointe-aux-Roches-Tecumseh

Les banques à l'ère numérique

Pour le directeur, l'ère numérique crée une concurrence supplémentaire pour les caisses, et pour cette raison on doit s’adapter, réviser notre modèle d’affaires et devenir plus présents que jamais auprès de nos membres, dit M. Paradis.

À [l'ère] numérique, le [système] bancaire subit les conséquences [de la présence de] certaines compagnies comme Google ou autres entre nous et le client, explique le directeur en parlant des défis auxquels les caisses font face actuellement.

Selon M. Paradis, la fusion permettra aux caisses d'améliorer les services et de s’adapter aux besoins des jeunes, qui eux n’entrent pas en succursale pour profiter des services, mais utilisent plutôt les plateformes numériques.

Pour écouter l'entrevue de Christian Paradis à l'émission Matins sans frontières, cliquez ici.

Économie

Économie