•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À moins de 100 jours des Jeux du Québec dans la capitale nationale

Martial De Rome, directeur-général des Jeux du Québec 2019

Martial De Rome gère une équipe composée d'une trentaine de personnes pour faire des Jeux du Québec 2019, un succès à Québec.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Radio-Canada

Bien qu’il ait hérité en catastrophe du mandat d’accueillir la 54e finale des Jeux du Québec, le comité organisateur de Québec 2019 est confiant de livrer un événement d’une grande qualité à moins 100 jours du coup d’envoi.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Après le désistement de la MRC de la Vallée-de-l’or en Abitibi, Sports Québec s’est retrouvé sans ville organisatrice pour sa finale hivernale 2019.

En novembre 2017, Québec et son maire Régis Labeaume ont levé la main pour recevoir la finale, malgré des délais d’organisation plutôt serrés.

« Normalement, tu as 36 mois pour organiser les Jeux », souligne le directeur général du comité d’organisation, Martial De Rome.

Pour moi, c’est le plus gros événement auquel je participe si on considère que c’est 5000 personnes sur 10 jours.

Martial De Rome, directeur général, Jeux du Québec 2019

Engagé depuis plusieurs années dans différents événements d’envergure à Québec tels les Coupes du monde de snowboard, de ski de fond ou les Olympiques spéciaux, De Rome s’est entouré de gens d’expérience pour mener ce projet doté d’un budget avoisinant les 5 millions de dollars.

Cette équipe formée d’une trentaine de personnes a rapidement jeté les bases de ce que sera la 54e finale du 1er au 9 mars 2019.

Les 15 sites de compétitions, qui accueilleront l’une ou l’autre des 22 disciplines au programme, sont choisis. L’équipe « tombe maintenant en mode livraison », dit Martial De Rome. Elle s’affaire surtout aux aspects logistiques et de transport des participants.

Des changements majeurs

Québec 2019 s’annonce déjà une coupure avec la tradition qui veut que les Jeux soient présentés dans de plus petits centres urbains, pour favoriser la création d’infrastructures sportives.

La 54e finale sera aussi unique de par son village des athlètes situé au Centre des Congrès. Pour la première fois dans l’histoire des Jeux, tous les participants seront logés sous un seul et même toit.

« Ça ne s’est jamais fait, lance fièrement M.De Rome. Ça n’a pas été facile à faire accepter. Habituellement, ils couchent dans des salles de classe de polyvalente. Là, ils vont être 130 par dortoir. On va construire des douches. »

L’organisation promet d’animer le séjour des jeunes athlètes avec des activités diverses.

« On a approché François-Guy Thivierge pour qu’il nous installe un mur d’escalade de 30 pieds de haut, on a aussi parlé avec le Festival de Magie pour qu’ils offrent des ateliers. On veut avoir des conférences, des salles de cinéma et des jeux interactifs. »

L’autre gros changement annoncé : les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux se tiendront à l’extérieur, à la Place Georges V, face au Manège militaire.

Québec, c’est une ville d’hiver, alors les cérémonies vont se faire dehors. Les images seront belles. Les participants vont partir à pied du Centre des Congrès, il y aura une parade devant la fontaine de Tourny et le Parlement.

Martial De Rome, directeur général, Jeux du Québec 2019

Appel aux bénévoles

L’organisation des Jeux lance un appel à tous pour recruter des bénévoles.

Les besoins sont grands : Martial De Rome et son équipe espèrent trouver entre 2000 et 2500 personnes pour pourvoir les différents postes.

« On est confiant de réussir parce que c’est les Jeux du Québec, soutient le DG. C’est connu et reconnu, ça fait 48 ans que ça existe. »

Une page web en d’ailleurs en ligne depuis une semaine pour permettre aux intéressés de soumettre leur candidature.

Les Jeux du Québec en chiffres (selon SPORTS QUÉBEC) :

  • 5000 participants (3300 athlètes, 900 entraîneurs, 285 missionnaires, 340 officiels)
  • 19 délégations
  • 22 sports, divisés en deux blocs de compétitions
  • 15 sites sportifs
  • 135 000 spectateurs
  • 60 000 repas servis durant les 9 jours

Québec

Sports