•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un vendeur de « remède miracle » contenant un javellisant est condamné

Un verre et des bouteilles de solution MMS sur une table.

Le MMS est promu en ligne, par la Genesis II Church, comme étant un remède pour de nombreuses maladies, dont le cancer, le sida et l'autisme.

Photo : The Fifth Estate

Radio-Canada

Le Britanno-Colombien Stanley Nowak a été condamné à deux ans d'assignation à résidence et à deux ans de probation pour l'étiquetage, l'emballage, la vente et la promotion du Miracle Mineral Solution (MMS), un liquide présenté comme un traitement contre le cancer, le sida et l'autisme.

Pour les six premiers mois de sa peine, il sera en détention à domicile et par la suite, il devra respecter une liberté conditionnelle de 18 mois avec un couvre-feu et le port d'un bracelet électronique.

L’homme de 67 ans vivant à Riondel, dans le Kootenay, a plaidé coupable à 17 infractions à la Loi sur les aliments et les drogues. Douze autres accusations ont été abandonnées.

Stanley Nowak doit aussi effectuer 240 heures de travaux communautaires et il lui est interdit de manipuler tout produit lié au MMS.

Portrait de Stanley NowakAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Stanley Nowak est l'une des deux personnes faisant face à des dizaines d'accusations portées en vertu de la Loi sur les aliments et drogues en lien avec la vente de chlorite de sodium.

Photo : The Fifth Estate

Sa fille, Sara Nowak, originaire d’Okotoks, au sud de Calgary, faisait face à 20 chefs d'accusation. Ceux-ci ont tous été abandonnés.

Selon le Service des poursuites pénales du Canada, la condamnation de Stanley Nowak est la première relative au MMS au Canada. À l’annonce du verdict, Santé Canada s’est dit satisfait, rappelant son engagement de protéger les Canadiens contre les produits interdits et dangereux.

En 2017, l'agence gouvernementale avait renouvelé son alerte au public au sujet du principal composé chimique contenu dans le MMS : Le chlorite de sodium est une substance chimique utilisée principalement comme agent de blanchiment des textiles et comme désinfectant. Son ingestion peut notamment entraîner une intoxication, une insuffisance rénale et des dommages aux globules rouges réduisant la capacité du sang de transporter l'oxygène.

Portrait de Jim Humble.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jim Humble est le dirigeant d'une église qui utilise le MMS comme un sacrement.

Photo : Youtube

Le chlorite de sodium reste commercialisé par la Genesis II Church, installée en République dominicaine et dirigée par l’évangéliste américain Jim Humble. Ce dernier utilise le produit pour les sacrements et prétend qu’il peut soigner de nombreuses maladies.

La Genesis II Church a tenu un séminaire à Calgary en mars dernier, mais assure qu’elle n’a pas proposé le MMS à la vente. Santé Canada enquête sur ce séminaire.

D'après des informations de Bryan Labby, CBC News.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique