•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le massage, remède aux préjugés sur le VIH/sida

Un masseur chauve pose ses mains sur les épaules d'une femme assise, la tête reposant contre un appui-tête
Une campagne de sensibilisation déboulonne les croyances associées à la transmission du VIH en proposant un spa éphémère gratuit où les massages sont effectués par des personnes atteintes du VIH/sida. Photo: Casey House/Sarjoun Faour
Radio-Canada

Une équipe de masseurs atteints du VIH offrent gracieusement ses services au centre Healing House au centre-ville de Toronto vendredi et samedi. Cette campagne de sensibilisation unique au Canada vise à renverser les préjugés dont sont victimes les personnes séropositives.

Un texte de Maud Cucchi

Selon un récent sondage en ligne commandé par Casey House, un hôpital spécialisé dans les soins aux patients séropositifs, la moitié des Canadiens interrogés se sentiraient mal à l’aise de découvrir qu’ils ont été en contact cutané avec une personne atteinte du VIH/sida.

Pour lutter contre les préjugés sur la maladie, Casey House mène une campagne de sensibilisation en proposant des services gratuits et éducatifs. Lors d’un premier événement l’automne dernier, des personnes séropositives avaient cuisiné des repas dans un restaurant éphémère. L'objectif était de démontrer que le VIH ne se transmet pas par la nourriture.

Vendredi et samedi, le spa Healing House accueillera le public dans un espace contemporain divisé en cabines de massages privées et aires de détente. L’espace convivial doit permettre de favoriser les échanges entre visiteurs et masseurs séropositifs. Il s'agit une fois de plus de déboulonner les croyances infondées sur la transmission du virus par un simple contact cutané.

Sensibiliser par le toucher

Carlos Idibouo fait partie de l’équipe de masseurs bénévoles au Healing House. Selon lui, une telle initiative renouvelle avec créativité les méthodes de sensibilisation et de collecte de fonds.

Une cabine de massage avec un tapis rouge, et une plante verteLe spa éphémère comprend quatre cabines de massages privées, un café ainsi qu'une aire ouverte pour les massages de mains. Photo : Casey House

Ça fait un peu plus de 30 ans qu’on parle de VIH, mais les stéréotypes et les préjugés qui ont renforcé la stigmatisation liée au VIH sont encore très forts dans la communauté.

Carlos Idibouo, masseur du spa éphémère Healing House

Associer une activité novatrice aux demandes de dons, ça apporte un plus et les gens se sentent beaucoup plus motivés, plus interpellés à faire ce don, dit-il.

Les 18 masseurs bénévoles recrutés pour l’événement ont été formés par une massothérapeute certifiée, Melissa Doldron, qui travaille notamment au sein de l’équipe de baseball des Blue Jays de Toronto.

Ils se partagent huit stations pour des massages de mains de 10 minutes, du dos et des épaules de 20 minutes et des massages faciaux d’un quart d’heure. Les réservations se font en ligne, sur le site internet de l’organisateur.

L'événement s'inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation au VIH/sida, comprenant la Journée mondiale du sida, le 1er décembre.

En 2016, l’Ontario représentait la plus forte proportion et le plus grand nombre de cas de VIH signalés avec 881 nouveaux cas dépistés cette année-là.

Le sondage a été complété en ligne par 1581 résidents canadiens entre le 19 et le 22 octobre 2018 et par 1501 Américains entre le 1er et le 16 novembre 2018.

Toronto

Société