•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gazoduc : une seule évaluation environnementale demandée

Une carte qui présente un large corridor où pourrait passer un gazoduc de 750 kilomètres de longueur.
Le tracé final n'est pas encore déterminé dans ce corridor de 750 kilomètres de long par 60 kilomètres de largeur. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les organismes écologiques de la région s'unissent pour dénoncer le morcellement du projet de liquéfaction de gaz naturel de GNL Québec. Ils réclament une seule évaluation environnementale.

Le Conseil régional de l'environnement et du développement durable (CREDD), Eurêko!, l'Organisme de bassin versant du Saguenay, le Comité ZIP Saguenay-Charlevoix et la Coalition Fjord estiment que le projet de Gazoduq incorporé et celui d'Énergie Saguenay sont un seul et même projet piloté par GNL Québec.

Les groupes environnementaux soutiennent que le projet de gazoduc et le projet d'usine de liquéfaction doivent faire l'objet d’une seule évaluation environnementale.

Le projet est de juridiction provinciale et fédérale. Ce qu’on demande, c’est une évaluation conjointe qui se penche sur l’usine et sur le pipeline, explique le directeur du CREDD, Tommy Tremblay.

S’il n’y a pas d’usine, il n’y a pas de pipeline et s’il n’y a pas de pipeline il n’y a pas d’usine. Pour nous, ce sont deux projets interdépendants.

Tommy Tremblay, directeur du Conseil régional de l'environnement et du développement durable

Tommy Tremblay soutient également que ce sont les mêmes actionnaires américains qui sont derrière les deux entités.

Lors de l'annonce du projet de conduite de gaz, Gazoduc Inc. et Énergie Saguenay ont insisté pour spécifier que les deux entreprises sont bien distinctes et qu'elles sont gérées indépendamment l'une de l'autre.

Saguenay–Lac-St-Jean

Énergie