•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Panne de communication aux Îles : les Madelinots pourraient en avoir pour des mois

Une partie du projet consiste à remettre à neuf deux câbles sous-marins de fibre optique qui relie l’archipel à la Gaspésie.
Deux câbles sous-marins de fibre optique relient l’archipel à la Gaspésie. Photo: Radio-Canada / Philippe Grenier
Radio-Canada

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, craint que les communications extérieures avec l'archipel, coupées depuis la nuit dernière en raison d'une importante tempête, ne soient interrompues pendant longtemps. Il presse la compagnie Télébec de mettre en place un système temporaire de communication satellitaire.

Un texte de Brigitte Dubé, avec la collaboration de Sylvie Aubut

Selon ses sources, la tempête aurait causé la rupture non pas d’un seul, mais des deux câbles sous-marins de fibre optique qui relaient les communications entre les Îles et le continent. Bien qu'il attende la confirmation de ce fait, il se dit certain à 99 %.

S'il se dit presque convaincu, c'est que la fragilité des câbles était un fait connu. Il y a certainement eu des remous importants qui ont sectionné les câbles, mais on savait qu'ils s’étaient usés prématurément, fait-il savoir.

Depuis au moins deux ans, l’organisme qui est propriétaire des câbles demandait de l’aide du gouvernement pour la réparation ou la mise en place de câbles supplémentaires.

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Le gouvernement du Québec a annoncé son aide pour envoyer des renforts pour les réparations.

Paysage d'hiver à Havre-aux-Maisons aux Îles-de-la-Madeleine. On voit des maisons au loin.Paysage d'hiver à Havre-aux-Maisons aux Îles-de-la-Madeleine. Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Un bris semblable en 2012

Joël Arseneau a indiqué qu’en 2012, un bris semblable était survenu et qu’il avait fallu huit mois pour réparer le câble. Pendant ce temps, on avait pu utiliser le câble de relève. Cette fois-ci, comme ce câble a aussi été sectionné, le député anticipe presque la catastrophe. Il estime urgent que la compagnie Télébec mette en service des moyens de communication temporaires pour rétablir le contact le plus rapidement possible.

Il faut impérativement que Télébec déploie des réseaux de télécommunications satellitaires, avec une puissance suffisante pour remettre tout l'appareil de communication en marche, rétablir le contact, mais aussi toute l'économie des Îles qui aujourd'hui est complètement en phase d'immobilité totale, presse-t-il.

C'est une situation catastrophique, non pas dans le court terme, mais dans le moyen long terme.

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Mesures d'urgence

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, dit avoir réussi à communiquer avec les membres du gouvernement grâce à une connexion Internet par le satellite du navire CTMA Madeleine.

La Municipalité a ouvert des centres d'hébergement pour les gens privés d'électricité.

On a trois centres d'hébergement d'ouverts aux Îles, un du côté de Grande-Entrée, un du côté de Cap-aux-Meules et l'autre du côté de Havre-Aubert, précise le maire. Ils sont là pour accueillir les gens qui sont dans le besoin au niveau de l'hébergement, du chauffage par exemple, nous sommes équipés de génératrices, on a du café, de l'eau pour tenter d'accommoder les gens.

Puisque la situation pourrait durer quelques jours, la Municipalité recommande aux gens qui ont des chauffages d'appoint ou qui ont des génératrices d'être extrêmement prudents, de faire preuve d'économie.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Télécommunications