•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan dit préférer une approche globale à la taxe carbone

La couverture du Climate Resilience Measurement Framework de la Saskatchewan présentée par le ministère de l'Environnement.
La province présente une nouvelle phase de son plan climatique. Le Climate Resilience Measurement Framework de la Saskatchewan comprend 25 initiatives. Photo: Gouvernement de la Saskatchewan
Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan a lancé jeudi matin une série d'initiatives visant à mieux encadrer son plan pour contrer les changements climatiques.

Un texte d'Amélia MachHour

Selon la province, ce cadre intitulé « Résilience de la Saskatchewan devant les changements climatiques » est le premier en son genre et constitue une étape importante dans l’application du plan saskatchewanais contre les changements climatiques.

Le ministre de l’Environnement, Dustin Duncan, affirme que les 25 initiatives du cadre reposent sur une vision large et équilibrée des mesures que le gouvernement provincial souhaite implanter pour réduire son empreinte écologique.

Comme pour le plan qu'il complète, le cadre proposé jeudi met l’accent sur le mot résilience. Pour la province, la résilience est la « capacité de faire face au stress et aux changements causés par le réchauffement climatique, de s’y adapter et de les surmonter ».

Le cadre d'initiatives se concentre sur cinq secteurs interreliés :

  • le bien-être des personnes;
  • les écosystèmes;
  • les politiques économiques durables;
  • les infrastructures matérielles;
  • la préparation (aux situations d’urgence) des communautés.

Le gouvernement cite en exemple la gestion responsable des ressources naturelles qui, selon lui, aide et stimule la vie de la faune et de la flore tout en permettant la production de biens et services écologiques soutenant l’économie de la province et la qualité de vie des Saskatchewanais.

Cette gestion responsable des ressources naturelles toucherait ainsi trois secteurs définis par le cadre : le bien-être des personnes, les écosystèmes et les politiques économiques durables.

Dustin Duncan explique que les 25 initiatives proposées sont également des jalons permettant au gouvernement d'évaluer et de quantifier le progrès que fait la Saskatchewan dans les secteurs concernés. Il ajoute que la province publiera une mise à jour annuelle afin d'évaluer sa progression dans la réalisation des différentes initiatives.

Le ministre confirme que la province pourrait également en ajouter de nouvelles au fil du temps, si nécessaire.

Le gouvernement annoncera la date d'entrée en vigueur du cadre au début de l’année 2019.

« C’est un message pour le fédéral, mais aussi pour les Saskatchewanais »

Le ministre de l’Environnement a répété que le plan climatique de la province, « La résilience des Prairies : une stratégie sur le changement climatique faite en Saskatchewan », ne contiendra pas de taxe sur le carbone.

Ça devient un peu exaspérant après un certain temps d’entendre des ministres fédéraux dire que nous n’avons pas de plan... [alors que] nous avons un plan.

Dustin Duncan, ministre de l'Environnement de la Saskatchewan

Cette façon plus globale d’approcher les changements climatiques « engendrera de meilleurs résultats que l’imposition d’une taxe carbone », ajoute Dustin Duncan. La Résilience des prairies ne se conforme donc pas au plan de tarification du carbone d’Ottawa.

Dustin Duncan confirme cependant que son ministère a transmis son plan climatique avec l’Ontario, qui « pourrait être intéressé par ce que fait la Saskatchewan ». Il estime que le plan climatique ontarien sera très semblable au sien.

Ottawa ne recule pas

Jointe au téléphone, une porte-parole de la ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique, Caroline Thériault, dit que cette annonce n’est pas nouvelle, puisqu’Ottawa connaissait déjà les 25 initiatives. Tout ce qui a changé, selon elle, c'est que la Saskatchewan fera une meilleure collecte de données.

Elle espère donc que les données qui seront recueillies par le gouvernement provincial « mettront en évidence le besoin d'avoir un prix sur le carbone ». À ses yeux, le plan climatique de la Saskatchewan manque d'ambition. Caroline Thériault réaffirme qu'Ottawa imposera une taxe sur le carbone à compter de 2019.

Elle rappelle qu'après l'imposition de la taxe carbone, les Saskatchewanais recevront de l'argent du gouvernement fédéral pour les encourager à changer leurs habitudes de vie. À titre d'exemple, dit-elle, une famille de quatre recevra, en avril, environ 600 $.

Saskatchewan

Politique provinciale