•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prix des maisons baisse pour la première fois depuis 2009 au Canada, la SCHL voit son profit reculer

Les pancartes à vendre sont nombreuses devant des condos à Gatineau.

Le marché de l'immobilier montre des signes de ralentissement au Canada.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a vu son profit reculer de 17 % au troisième trimestre, le marché de l'habitation ayant montré des signes de ralentissement.

Pour la période de trois mois terminée le 30 septembre, la société de la Couronne a indiqué jeudi avoir généré un résultat net de 387 millions de dollars, en recul comparativement à 467 millions de dollars lors du troisième trimestre l'an dernier.

Ses revenus ont été de 1,05 milliard de dollars, alors qu'ils avaient été de 1,26 milliard de dollars, il y a un an.

La SCHL fournit une assurance de prêt hypothécaire pour les acheteurs de maison ainsi que des programmes de titrisation pour aider les institutions financières.

La Société prévoit des règles plus strictes en matière de prêts hypothécaires, une hausse des taux d'intérêt, ainsi qu'un ralentissement de l'économie, ce qui devrait réduire l'activité du marché immobilier en plus d'affecter ses résultats à court terme.

La SCHL affirme que ces éléments ont déjà eu une incidence sur le prix moyen des maisons au Canada. Le prix moyen de 453 233 $, pour les huit premiers mois de l'année, représente un recul de 3,7 % par rapport à la même période l'an dernier, ce qui en fait la première baisse des prix de l'immobilier depuis la grande récession de 2009.

De plus, les ventes ont également diminué de 11,7 % au cours de cette période, à 327 206 unités, alors que les mises en chantier sont demeurées stables, à 144 644 unités.

Au cours des trois premiers trimestres de l'exercice 2018, l'acheteur moyen détenteur d'un prêt assuré par la SCHL a acquis une habitation dont le prix oscillait aux alentours 276 000 $ en plus de verser une mise de fonds de 7,7 %.

Presque tous les acheteurs dont le prêt est assuré par la SCHL continuent de choisir une période d'amortissement de 25 ans. Et 31 % d’entre eux ont opté pour une hypothèque à taux variable par rapport à un prêt à taux fixe.

La SCHL a également déclaré un dividende de 1,17 milliard de dollars payable à son actionnaire, le gouvernement canadien. Le versement devrait se faire le 28 février. Depuis le début de l'année, les dividendes déclarés atteignent 4,18 milliards de dollars.

Immobilier

Économie