•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pannes aux Îles : Québec apporte son aide aux Madelinots

Maison enneigée.

Depuis quelques jours, les Madelinots sont touchés par de fortes tempêtes.

Photo : courtoisie Stéphane Longuépée

Radio-Canada

Selon le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, le gouvernement du Québec enverra du renfort technique pour rétablir le réseau de communications dans l'archipel. Il a été mis hors d'usage à la suite de rafales qui ont parfois soufflé jusqu'à 130 km/h la nuit dernière et ont aussi provoqué des pannes de courant.

Un texte de Brigitte Dubé avec les informations de Michel-Félix Tremblay, Félix Morrissette Beaulieu et Sylvie Aubut

Il ajoute que des équipes d'Hydro-Québec et de la Sécurité civile se rendront aux Îles à bord d'un avion de l'armée canadienne, ainsi que des experts de Bell et de Télébec.

La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, s'est entretenue avec le maire des Îles, Jonathan Lapierre, en présence du premier ministre.

Nous l’avons assuré de la pleine et entière collaboration du gouvernement du Québec dans la gestion de cette situation d’urgence, a-t-elle indiqué. On travaille avec Hydro-Québec et les compagnies Bell et Télébec pour qu’ils puissent se rendre aux Îles et être capables de réinstaller l’électricité, lignes téléphoniques, etc.

Le service 911 ne fonctionne pas. Les Madelinots doivent composer le 418-986-5555 (Sûreté du Québec) en cas d'urgence.

Selon Caroline Audet, gestionnaire principale, relations avec les médias chez Bell, affirme que les équipes travaillent à repérer les pannes et à [déterminer] les causes, mais nous ne pouvons pas encore nous prononcer sur le moment spécifique de rétablissement des services.

Pannes électriques

Les rafales ont entraîné le sectionnement de poteaux électriques et des pannes sur tout le territoire. Environ 4600 clients sur un total de 7000 étaient privés d'électricité jeudi matin, selon Stéphane Dumaresq, porte-parole d'Hydro-Québec. Ce nombre est passé à 2300 en après-midi. Selon Hydro-Québec, 30 poteaux de distribution et 6 poteaux de ligne de transports sont tombés. Des rafales qui pouvaient atteindre 130 km/h étaient attendues encore dans la journée.

La situation est très difficile pour les équipes de réparation, compte tenu des forts vents. Les problèmes de communications compliquent également le travail d'Hydro-Québec. Du personnel avait été déployé en avance en prévision de la tempête, selon M. Dumaresq. Une vingtaine d'équipes et des équipements seront déployés quand les conditions météo le permettront.

Il y a un espoir pour envoyer un avion nolisé ce soir, mais le départ dépendra des conditions météo.

Par contre, l’aéroport reste fermé jusqu’à nouvel ordre.

Il ajoute que les pannes touchent autant le système de transport de l’électricité que le système de distribution.

Une vingtaine d'équipes spécialisées ont été appelées en renfort. Elles sont en attente de conditions favorables pour se rendre aux Îles.

Stéphane Dumaresq, porte-parole d'Hydro-Québec
Un camion d'Hydro-Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un camion d'Hydro-Québec

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Et comme si ce n’est pas assez, un incendie s'est déclaré dans un édifice à logements de Havre-aux-Maisons, selon le député Joël Arseneau. Dix-neuf résidents, la plupart des personnes âgées, ont été évacués. Le maire des Îles, Jonathan Lapierre affirme que l'immeuble est une perte totale.

Plan d'urgence

Le sergent Claude Doiron, de la Sûreté du Québec, indique pour sa part qu'un plan d’urgence a été mis en place.

Un travail de coordination se fait en collaboration avec la sécurité civile, les pompiers, les ambulanciers et la Municipalité des Îles, précise-t-il.

Les effectifs policiers ont été augmentés. M. Doiron indique qu’il y a eu plusieurs interventions policières, entre autres, parce que des poteaux et des fils électriques sont tombés sur la route.

On sait qu’actuellement personne n’est en danger, souligne-t-il. Si la situation perdure, nous envisageons de faire du porte-à-porte pour nous assurer que les gens privés de courant ne sont pas en danger.

Un centre d’hébergement a été ouvert à l’édifice de la Municipalité.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Société