•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CIUSSS MCQ poursuivi pour 12 millions $ par ses préposés aux bénéficiaires

Une personne s'apprête à désinfecter une chambre d'hôpital.

Une personne s'apprête à désinfecter une chambre d'hôpital.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

Le Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers du CIUSSS MCQ (SPPSAM) intente un grief collectif et somme les autorités en santé de la Mauricie et du Centre-du-Québec de verser 12 millions de dollars, soit l'équivalent de 5000 $ par syndiqué.

Le syndicat dénonce la réforme Barrette et les coupes budgétaires qui ont entraîné selon lui un alourdissement de la tâche des préposés.

On l’annonce aujourd’hui : on veut aller loin dans ce dossier-là. On veut aller en arbitrage, pour faire respecter nos droits.

Le président du SPPSAM, Pascal Bastarache

Il estime que le temps supplémentaire obligatoire et le manque de personnel sur le plancher sont devenus un mode de gestion qui cause l’épuisement du personnel, dont 8 % sont en arrêt de travail.

Un employeur peut obliger quelqu’un à faire du temps supplémentaire, mais quand on voit qu’aucun autre moyen n’est pris, il y a un problème, soutient le président du SPPSAM, Pascal Bastarache.

Le syndicat demande au CIUSSS de reconnaître son laxisme, de faire cesser les conditions néfastes du climat de travail et de verser des dommages moraux de 5000 $ par employé.

Une surcharge qui ne finit pas, selon le syndicat

La préposée aux bénéficiaires Caroline Lampron décrit une surcharge de travail systémique. C’est surcharge par-dessus surcharge, relate-t-elle. Cette surcharge fait en sorte qu’un moment donné on n’est plus capable.

On rentre, on travaille, on pleure en travaillant. Présentement, c’est comme ça. Rien de concret n’est fait, rien ne bouge. Les gens, il y en a qui partent chez eux et laissent l’équipe en plan parce qu’ils ne sont plus capables.

Caroline Lampron, préposée aux bénéficiaires

Le CIUSSS MCQ doit réagir à cette poursuite dans le courant de l’après-midi.

Avec les informations d’Amélie Desmarais

Mauricie et Centre du Québec

Relations de travail