•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cannabis en milieu de travail préoccupe des entreprises manitobaines

Des employeurs ont des craintes à quelques mois de la légalisation au Canada.

Le cannabis au travail continue de préoccuper des entreprises manitobaines plus d'un mois après sa légalisation.

Photo : iStock / chabybucko

Radio-Canada

Plus d'un mois après la légalisation du cannabis à usage récréatif au Canada, son utilisation en milieu de travail suscite bien des questions auprès des employeurs. C'est pour tenter d'y répondre que la Chambre de commerce de Winnipeg a organisé mercredi une conférence sur ce thème.

Un texte d'Abdoulaye Cissoko

Près d'une centaine de gens d'affaires et des professionnels de l'industrie du cannabis ont participé à la rencontre qui avait lieu au Centre des congrès de Winnipeg.

Une vingtaine de conférenciers venus d’Amérique du Nord ont fait part de leur expertise.« Beaucoup de nos membres veulent de l'information sur le cannabis en milieu de travail. On espère qu'à la fin de cette conférence ils aborderont la question du cannabis en milieu de travail avec plus de confiance », affirme Loren Remillard, président de la Chambre de commerce de Winnipeg.

Rencontre de gens d'affaires du Manitoba.

Une vingtaine de conférenciers ont participé à l'événement.

Photo : Radio-Canada

En effet, pour Joel Gervais, spécialiste des formations en toxicomanie au Groupe Santé CBI, ne pas traiter de la question du cannabis en milieu de travail peut avoir des conséquences.

Selon lui, les employeurs doivent prendre en compte la question du cannabis comme tous les autres problèmes de sécurité au travail. Ne pas le voir comme tel, dit-il, peut avoir des conséquences négatives.

« Des fois, le problème ce n'est pas seulement l'employé qui est sous l'emprise de la drogue, mais les dommages potentiels que peuvent subir toutes les personnes dans son entourage. C'est le cas pour les employés qui conduisent des engins mobiles ou encore manipulent des grues dans le domaine de la construction », explique-t-il.

Pour sa part, Pat Witcher, de l'entreprise GrowForce, se veut rassurant. Il ne pense pas que la légalisation du cannabis soit un problème sérieux, contrairement à ce que pensent certains.

Selon lui, il y a beaucoup de craintes, mais il faut savoir les dépasser. « Je pense que, comme l'alcool, si les gens utilisent le cannabis de façon responsable, je ne crois pas que cela sera un grand problème », dit-il.

Une politique interne claire

Les experts sont unanimes sur une chose : il faut avoir une politique interne claire et une tolérance zéro en la matière. « Il faut que l’employé sache que ce n'est pas parce que le cannabis est maintenant légal qu'il peut le consommer au travail. Il doit comprendre qu’on ne peut pas venir au travail avec une bouteille d'alcool ou de l'héroïne, et il en est de même pour le cannabis », affirme Pat Witcher.

Kristianne Dechant

kristianne Dechant

Photo : Radio-Canada

D'où l'importance d'instaurer un dialogue avec les employés et de les sensibiliser à la question, mais il faut traiter le cannabis comme toutes les autres drogues, estime Kristianne Dechant, responsable des communications à la Régie des alcools, des jeux et du cannabis du Manitoba.

Pour Joel Gevais, les employeurs doivent aussi savoir définir le problème et, si nécessaire, apporter de l'aide aux personnes qui en ont besoin dans le cas d'un employé qui fait face à une dépendance. « Car la dépendance est considérée comme un handicap au sens des droits de la personne, et si l’employé ne le sait pas, cela pourrait lui créer des ennuis, notamment sur le plan juridique », explique-t-il. Selon lui, certains employeurs l'ignorent.

Manitoba

Relations de travail