•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J'ai peur » : la soeur d'un Réginois disparu lance un cri du coeur pour le retrouver

Chinaza Chukwudum.
Le frère de Chinaza Chukwudum, Promise « Max » Chukwudum, est porté disparu depuis le 17 novembre à Regina. Photo: Radio-Canada / Omayra Issa
Radio-Canada

La sœur de Promise « Max » Chukwudum, disparu depuis le 17 novembre à Regina, lance un cri du cœur à la population pour qu'elle participe aux efforts de recherche pour le retrouver.

Un texte d'Omayra Issa

Le Réginois de 19 ans a été aperçu pour la dernière fois tôt dans la matinée du 17 novembre, près de Marshall Crescent, dans le nord-ouest de la ville.

« C’est angoissant. Les premiers jours après sa disparition, j’avais du mal à dormir et à manger », confie sa sœur, lors d’une entrevue accordée à Radio-Canada.

Cette dernière vit à Saskatoon, où elle étudie en anatomie à l’Université de la Saskatchewan. Promise « Max » Chukwudum, lui, étudie en sciences informatiques à l’Université de Regina. Il est arrivé dans la capitale saskatchewanaise en 2017.

Je suis très inquiète et j’ai très peur pour Promise, peu importe où il est. J’espère vraiment qu’on va le retrouver.

Chinaza Chukwudum
Jeune homme d'origine nigérienne pris en photo à travers un miroir. Promise « Max » Chukwudum Photo : Service de police de Regina

Enquête en cours

Chinaza Chukwudum soutient que le Service de police de Regina ne l’a pas contactée pendant plusieurs jours après que son frère eut été porté disparu. Pourtant, elle est la seule membre de sa famille en Saskatchewan. Elle dit avoir appris pour la disparition de Promise « Max » Chukwudum par une tierce personne mardi. Elle aurait ensuite contacté la police.

« J’ai appris qu’il avait disparu mardi. J’ai appelé la police et c’est à ce moment-là qu’on m’a informée qu’il était déjà porté disparu depuis le samedi précédent », déplore-t-elle.

Sans répondre directement à la question de savoir pourquoi la soeur de Promise n'avait pas été rapidement informée de la disparition de son frère, la police de Regina indique que des démarches étaient en cours avec d'autres corps policiers afin de communiquer avec des membres de la famille du jeune homme disparu se trouvant sur le sol canadien.

Devant les médias, mercredi matin, le chef de police de Regina, Evan Bray, s'est montré avare de détails, mais a assuré que l'enquête progresse.

Les policiers ont recueilli des témoignages. Ils ont interrogé des amis du jeune homme, tout comme des personnes qui étaient avec lui le soir de sa disparition.

Pour retrouver ces personnes, la police a utilisé les médias sociaux. Des publications diffusées sur Snapchat par le jeune homme ont permis à la police d'en savoir plus.

Demande d'aide

Trois jeunes femmes sont assises sur un divan.Chinaza Chukwudum (au centre) est entourée de deux amies, Nancy Eze (à gauche) et Blessing Okeke. Photo : Radio-Canada / Omayra Issa

Les proches et les amis des Chukwudum lancent un vibrant appel aux Réginois. « Aidez-nous à retrouver Max », lance Blessing Okeke. Nancy Eze et elle apportent leur soutien à Chinaza Chukwudum depuis la disparition de son frère.

Jeudi, un rassemblement aura lieu à l'Université de Regina à 14 h pour enclencher des recherches, afin de le retrouver. Le père de Promise arrivera à Regina en provenance du Nigéria cette semaine.

Promise « Max » Chukwudum mesure environ 1,80 m, pèse 108 kg, est de corpulence moyenne, avec des cheveux bruns et courts. La dernière fois qu'il a été vu, il portait un chandail à capuche foncé, un pantalon de jogging de couleur claire et une tuque de couleur sombre.

Lundi, la police a indiqué qu'elle avait élargi son périmètre de recherche. Elle demande au public d’inspecter les cours et les cabanons et d'autres endroits inutilisés, comme des véhicules abandonnés, pour vérifier s'il pourrait y avoir des traces de Promise.

Toute personne ayant des informations sur cette disparition est priée de contacter le Service de police de Regina, au 306 777-6500, ou Échec au crime, au 1 800-222-8477.

Saskatchewan

Disparition