•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grand rassemblement jeunesse pour contrer les changements climatiques

Un tournesol desséché

La canicule européenne affecte les cultures, comme celle des tournesols.

Photo : Getty Images / AFP/Fabrice Coffrini

Radio-Canada

Un grand rassemblement jeunesse sur la lutte aux changements climatiques se tiendra en mai à Lévis. Quelque 500 jeunes de 12 à 17 ans sont attendus pour discuter et s'impliquer dans la cause.

Un texte de Marie Maude Pontbriand

Le sujet des changements climatiques est sur presque toutes les lèvres ces temps-ci. La Fondation Monique Fitz-Back profite donc de l'impulsion du moment pour mobiliser les jeunes en organisant un grand sommet sur les changements climatiques.

La coordonnatrice du Sommet jeunesse sur les changements climatiques 2019, Émilie Robitaille, explique que lors des deux premières éditions du sommet, les inscriptions étaient limitées à 100 jeunes. Cette année jusqu'à 500 pourront vivre l'expérience.

Deux cents places sont disponibles gratuitement pour les deux jours et trois cents autres pour le vendredi après-midi seulement. Le vendredi après-midi se veut davantage « éclaté » avec le conférencier vedette Xiuhtezcatl Martinez, explique la coordonnatrice.

photo de Xiuhtezcatl Martinez

Affiche publicitaire du Sommet jeunesse sur les changements climatiques

Photo : Fondation Monique Fitz-Back

Xiuhtezcatl Martinez est un jeune activiste et artiste américain de 18 ans. Il fait partie des 21 jeunes qui poursuivent le gouvernement des États-Unis qu'ils accusent de « créer volontairement un modèle énergétique national provoquant des changements climatiques » et ainsi de violer leurs droits constitutionnels à la vie, à la liberté et à la propriété.

Une initiative semblable à celle entamée par des jeunes Canadiens cette semaine.

S'engager contre les changements climatiques

La coordonnatrice du Sommet croit que les jeunes manquent d'opportunités d'engagement.

On veut les amener à se rencontrer, échanger ensemble, partager, comprendre les causes et les conséquences des changements climatiques et de réfléchir aux solutions possibles dans leur milieu.

Émilie Robitaille, coordonnatrice du Sommet jeunesse sur les changements climatiques

Ariel Timmony-Morier a participé au Sommet l'an dernier. Il a même été élu parmi le conseil des jeunes ministres de l'Environnement. « C'est gros les changements climatiques et des fois on se demande ce qu'on peut faire », se disait-il avant de participer au Sommet. Il a choisi de s'impliquer dans l'espoir que la force du groupe lui permettrait d'avoir un impact.

L'objectif ultime de la rencontre du mois de mai est justement « de vaincre le sentiment d'impuissance des jeunes face à la lutte aux changements climatiques », souligne Émilie Robitaille.

Le Sommet jeunesse sur les changements climatiques 2019 aura lieu à l’école secondaire Pointe-Lévy, à Lévis, les 17 et 18 mai. L'inscription est gratuite.

Québec

Changements climatiques