•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Président d'honneur du Salon du livre : Yasmina Khadra apporte un message de paix

Un homme, cheveux grisonnant très courts et portant des lunettes, est appuyé sur un mur de béton. Il porte une chemise rayé bleu et blanc sous une veste de cuir brun et regarde la caméra.

L'auteur Yasmina Khadra

Photo : Courtoisie Geraldine Bruneel

Radio-Canada

Après Bernard Pivot et Dany Laferrière, c'est au tour de l'écrivain algérien Yasmina Khadra d'être nommé président d'honneur du Salon international du livre de Québec (SILQ).

Un texte d'Anne-Josée Cameron

Mohammed Moulessehoul, mieux connu sous le pseudonyme de Yasmina Khadra, est un écrivain au parcours atypique qui a fait carrière dans l'armée avant de se consacrer à l'écriture. Il a construit au fil des ans une oeuvre riche et humaniste. On lui doit notamment Ce que le jour doit à la nuit, L'attentat et plus récemment Khalil.

Yasmina Khadra est un pseudonyme constitué des deux prénoms de son épouse.

Je voulais rendre hommage à cette dame qui a été à mes côtés toute ma vie. Elle est ma chance, la chance de ma vie, ma plus belle histoire.

Yasmina Khadra, au sujet du choix de son paeudonyme

Commandant dans l'armée pendant la guerre civile algérienne, l'auteur opte pour un pseudonyme alors qu'il est en pleine tourmente.

« J'étais absolument démoli, raconte-t-il. Nous étions en pleine guerre, je perdais mes hommes tous les jours, des amis à moi. J'étais absolument certain de mourir à mon tour alors j'ai voulu laissé en guise de reconnaissance et de gratitude des livres avec ses prénoms dessus. »

Président du Salon international du livre de Québec

Présent au Salon à titre d'invité en 2008, Yasmina Khadra devait être de l'édition 2018, mais des complications administratives avaient fait avorter le projet. Qu'à cela ne tienne, l'organisation de Québec a relancé son invitation et offert au célèbre écrivain la présidence d'honneur de l'édition 2019.

Une offre que l'auteur, qui habite désormais en France, a acceptée avec bonheur : « Je viendrai au Canada comme quelqu'un qui soutient toutes les belles initiatives dans ce monde chahuté par des malentendus, par des guerres, par des horreurs », confie-t-il.

Il faut prouver au reste du monde que la générosité, la tolérance, la beauté sont encore des acteurs assez convaincants.

Yasmina Khadra, président d'honneur du prochain Salon international du livre de Québec

« C'est à nous de prouver que la vie ne doit pas s'arrêter à notre malheur. Elle doit aussi se conjuguer en fonction de nos joies », a-t-il ajouté, faisant référence à son passé.

Yasmina Khadra sera à Québec du 10 au 14 avril dans le cadre de la prochaine édition du SILQ.

Québec

Arts