•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme recherché depuis 2011 accusé d'agressions sexuelles

Charles Sylvain-Trépanier, 40 ans

Charles Sylvain-Trépanier, 40 ans

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un homme de 40 ans recherché depuis 2011 pour une série d'introductions par effraction et d'agressions sexuelles a été arrêté mardi, à Québec. Charles Sylvain-Trépanier aurait fait au moins trois victimes, dont deux aînées.

Un texte d’Alain Rochefort

Le plus récent événement s’est produit le 17 juillet 2017. L'homme originaire de Saint-Hyacinthe se serait introduit par effraction dans une résidence de Limoilou, où il aurait commis des gestes à caractère sexuel sur une septuagénaire vivant seule.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avait médiatisé l’histoire en dévoilant publiquement des articles que le présumé agresseur avait oubliés sur les lieux du crime, notamment une casquette beige d’AC/DC. Cette tactique a contribué à faire avancer l'enquête.

Une dame de 90 ans agressée en 2013

On soupçonne aussi l'homme d'avoir agressé une femme de 90 ans, en octobre 2013, dans le secteur de Sillery.

Cette fois encore, il aurait profité d’une porte déverrouillée pour s’introduire chez sa victime. Il y aurait aussi laissé un masque en néoprène.

La casque d'AC/DC du présumé agresseur

La casque d'AC/DC du présumé agresseur

Photo : Courtoisie

Première agression en 2011

Le premier événement auquel il est relié a eu lieu en août 2011, dans le secteur de Cap-Rouge, alors que la victime était dans la quarantaine.

« Dans les trois cas, les crimes se sont déroulés la nuit. Il s’introduisait dans une résidence dont un accès était déverrouillé. Il a profité de la situation où des victimes dormaient seules et qu’elles étaient vulnérables », explique David Poitras.

Lors des agressions, le suspect tentait de se cacher le visage et n’était pas armé.

David Poitras, porte-parole du SPVQ

À chaque reprise, l’agresseur aurait pris la fuite par un chemin ferré ou une piste cyclable.

Pornographie juvénile

Le suspect, qui a comparu mercredi au palais de justice de Québec, était sous probation.

Charles Sylvain-Trépanier a été condamné à six mois de prison, en septembre 2017, pour avoir eu en sa possession de la pornographie juvénile.

Avec les informations de Yannick Bergeron

Agression

Justice et faits divers