•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un aréna qui sent le neuf à Rivière-au Renard

La glace de l'aréna.

Les sportifs et le public vont apprécier le fait de fréquenter un aréna fraîchement rénové.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada

L'aréna de Rivière-au-Renard vient de subir la dernière étape d'une cure de jeunesse de 2,5 millions de dollars, entamée il y a 10 ans.

Un texte de Brigitte Dubé, avec les informations de Martin Toulgoat

Il est maintenant doté d’un système de réfrigération alimenté à l'ammoniac, devenu nécessaire pour se conformer aux nouvelles normes environnementales.

Tuyaux et contrôles électroniques.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nouveau système de réfrigération à l'ammoniac

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Ce système permettra des économies d’au moins 10 % en énergie par année et surtout évitera de consommer inutilement 48 millions de litres d'eau chaque année, selon Jean-François Drolet, ingénieur à la Ville de Gaspé. On n’avait aucune récupération de chaleur. Anciennement, le refroidissement des unités de réfrigération était à l'eau. C'était de l'eau potable directement jetée à l'égout, rappelle-t-il.

On jetait l'équivalent de la piscine du cégep directement aux égouts.

Jean-François Drolet, ingénieur à la Ville de Gaspé
Compteur d'Hydro-QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Compteur d'Hydro-Québec : les nouveaux systèmes de réfrigération, de ventilation et d'éclairage vont permettre des économies en énergie d'au moins 10 % par année.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Gaspé fait du surplace

Pendant ce temps, la Ville de Gaspé fait du surplace dans le dossier du nouvel aréna. La Ville convoite un terrain au centre-ville pour y construire un nouvel aréna, mais ne s'est toujours pas entendue avec le ministère québécois des Transports pour régler le transfert de ce terrain.

Le temps presse, puisque les municipalités ont jusqu'en 2022 pour se conformer aux nouvelles normes de Québec qui interdisent les systèmes au fréon dans les arénas. Le vieux centre sportif est désuet, ne répond plus aux normes en matière de sécurité incendie avec des vestiaires au sous-sol, et sa glace est dans un piteux état en raison d'un système de réfrigération vétuste.

Patinoire - arena de GaspéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'aréna de Gaspé aura 50 ans bientôt

Photo : Radio-Canada

Il faut reconstruire. Et la Ville attend toujours le déménagement des entrepôts du ministère des Transports pour y ériger un nouvel aréna, explique Daniel Côté, maire de Gaspé.

Il y a toujours le processus de transfert qui est en cours, mais c'est long. Il y a toujours des révisions de coûts dans ce dossier-là. C'est long, c'est laborieux, c'est complexe, mais je sais qu'on va y arriver, assure-t-il.

Selon le maire, il n'y a pas d'autres terrains disponibles au centre-ville.

On a consulté la population et en majorité, les gens voulaient que l'aréna demeure au centre-ville.

Daniel Côté, maire de Gaspé

Et si je parle aux commerçants, ajoute-t-il, je pense qu'en totalité ils veulent avoir l'aréna au centre-ville près des commerces.

Le maire estime toujours réaliste de construire un nouveau centre multisport pour 2020 ou 2021, mais il reconnaît qu'il est minuit moins une et qu'une entente doit survenir avec Transports Québec, absolument au cours de la prochaine année.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures