•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba demande au fédéral d'accélérer la construction de canaux de déversement

Le canal d'urgence qui redirige l'eau du lac Saint-Martin vers le lac Big Buffalo.

Le canal d'urgence redirige l'eau du lac Saint-Martin vers le lac Big Buffalo, construit en 2011 il avait alors coûté 100 millions de dollars.

Photo : Province du Manitoba

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Manitoba a lancé un appel au gouvernement fédéral mardi pour accélérer le processus de construction des canaux de déversement des lacs Manitoba et Saint-Martin.

Pour le premier ministre, Brian Pallister, la construction de ces canaux est une urgence afin d’éviter tout risque d’inondation dans la région d’Entre-les-lacs.

Le projet doit permettre de reporter une partie des flots du lac Manitoba vers le lac Saint-Martin qui se déversera ensuite vers le lac Winnipeg. Cela devrait réduire les dommages causés par les inondations sur les habitations avoisinantes des lacs, notamment celles des Premières Nations.

Le premier ministre demande ainsi à Ottawa de permettre la réalisation des travaux de construction des canaux sans ralentissement dû à davantage de consultations et « une procédure de régulation environnementale fédérale complexe ».

Brian Pallister reproche notamment la consultation des communautés « n’étant pas matériellement touchées pour la construction » de ces canaux.

Un ralentissement qui pourrait entraîner des années de retards sur le projet, selon le gouvernement de la province. « Nous ne laisserons pas les retards du passé se répéter, annonce Brian Pallister dans un communiqué. Les coûts et les conséquences de l’inaction sont bien trop grands. »

De nombreuses habitations situées près des lacs Saint-Martin et Manitoba avaient ainsi été dévastées lors des inondations de 2011 et 2014. Un risque qui menace chaque printemps.

Une consulation « efficace »

Pour accélérer le processus, le gouvernement du Manitoba entend lancer une consultation « efficace » entre la Couronne et les Premières Nations basée sur des preuves scientifiques.

Le gouvernement de Brian Pallister a par ailleurs déjà sélectionné deux entreprises pour réaliser les travaux.

Le projet de construction de canaux de déversement annoncé en juin s’élève à 540 millions de dollars. Une facture qui est principalement prise en charge par la province.

Ottawa s’est engagé à investir 247,5 millions via le Fond d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes. Un programme dédié à lutter contre les effets des désastres naturels engendrés par les changements climatiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !