•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Canadienne aide la NASA à envoyer une sonde sur Mars

Deux hommes jubilent en brandissant les poings.

Des employés de la NASA, en Californie, jubilent alors qu'une vidéo leur confirme que leur appareil Insight s'est posé sur la planète Mars lundi.

Photo : Bill Ingalls/NASA

La Presse canadienne avec Radio-Canada

La NASA a célébré l'atterrissage de la sonde InSight sur la planète Mars lundi, un projet de longue haleine auquel a participé une scientifique planétaire de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

Catherine Johnson, de l’UBC, et son équipe ont travaillé pendant cinq ans pour permettre à la sonde de se poser.

Toutefois, leur travail ne fait que commencer, car ils vont étudier les « tremblements de Mars », semblables aux tremblements de terre. L’équipe s’attardera aussi au contenu en eau des roches pour comprendre l’histoire de l’eau sur la planète.

Une femme très souriante avec des cheveux  mi-longs châtains pose pour l'appareil-photo.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Catherine Johnson et son équipe ont travaillé pendant 5 ans à préparer cette mission sur la planète Mars.

Photo : Catherine Johnson/UBC

La sonde est arrivée sur Mars après une plongée périlleuse et supersonique de 6 minutes dans son ciel rouge et un voyage de six mois de 482 millions de kilomètres.

InSight, un projet international de 1 milliard de dollars américains, comprend une taupe mécanique allemande qui creusera jusqu'à 5 mètres sous le sol pour mesurer la chaleur interne de Mars.

Une planète mystérieuse

Mme Johnson se rend mercredi au laboratoire de la NASA en Californie pour tester le champ magnétique de la planète. La scientifique utilisera ensuite ces données pour mieux comprendre les propriétés de l’atmosphère de la planète.

Je suis fébrile à l’idée de voir et de comprendre ce qui se passe à l’intérieur de la planète.

Catherine Johnson, scientifique planétaire, UBC
La première photo renvoyée par la sonde InSight. Elle montre le site d'atterrissage dans l'Elysium Planitia.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La première photo renvoyée par la sonde InSight. Elle montre le site d'atterrissage dans l'Elysium Planitia.

Photo : NASA

« [Nous allons] comprendre où et quand les tremblements ont lieu, leur ampleur et leur nombre », a expliqué la scientifique.

C’est une mission gigantesque et importante pour la communauté de la science planétaire!

Catherine Johnson, scientifique planétaire, UBC

Une sonde pour la NASA, un grand pas pour l’humanité

Il s'agissait du huitième atterrissage réussi de la NASA sur la planète rouge depuis les sondes Viking de 1976 et du premier en six ans.

Un engin équipé de deux panneaux solaires est posé sur une terre sèche et orangée déserte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un dessin d'artiste montre l'«Insight lander», ses capteurs, caméras et instruments. Après un voyage de 6 mois, l'engin spatial s'est finalement posé sur Mars lundi.

Photo : NASA/JPL-Caltech

Le robot Curiosity de la NASA arrivé sur la planète en 2012 est toujours en mouvement sur Mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Espace