•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amanda Simard toujours membre du caucus conservateur « pour l'instant »

des hommes et des femmes debout en train d'applaudir à l'exception d'une femme assise fixant une tablette
Amanda Simard de retour en Chambre à Queen's Park pour la première fois depuis qu'elle a dénoncé les mesures prises par son gouvernement concernant les Franco-Ontariens. Photo: Radio-Canada / Vedran Lesic

La députée Amanda Simard, qui était de retour en Chambre à Queen's Park pour la première fois depuis sa sortie publique contre les mesures prises par le gouvernement de Doug Ford concernant la francophonie, dit qu'elle fait toujours partie du caucus progressiste-conservateur « pour l'instant ».

Un texte d’Eve Caron

La députée de Glengarry-Prescott-Russell dit appuyer le plan de son parti « en général », à l’exception de l’élimination du Commissariat aux services en français et l’annulation de la construction de l’Université de l’Ontario français.

J’ai été assez claire. Je n’ai pas apprécié ne pas avoir été consultée sur ces deux décisions avant l’exposé économique d’automne, et je crois qu’il y a beaucoup à faire maintenant.

Amanda Simard, députée progressiste-conservatrice

Amanda Simard ajoute qu'elle est la seule députée franco-ontarienne au sein du caucus progressiste-conservateur avec une circonscription où 70 % des résidents sont francophones. Elle dit être présentement en mission pour gagner des appuis au sein de son propre parti.

Durant la période de questions, Amanda Simard s’est à peine levée pour applaudir les déclarations de ses collègues, contrairement aux autres membres du caucus. Elle a même applaudi lorsque le leader parlementaire de l'opposition officielle, Gilles Bisson, a demandé à la ministre des Affaires francophones Caroline Mulroney si « comme personne, comme francophone fière et affichée, [elle soutient] cette décision ».

Amanda Simard ajoute avoir « poussé les limites » en tenant une rencontre communautaire dans sa circonscription ainsi qu’en participant à l’émission Tout le monde en parle pour critiquer les mesures de son gouvernement en matière de francophonie.

Je ne dois pas me préoccuper de cela alors que je tente de faire mon travail.

Amanda Simard, députée progressiste-conservatrice

La ministre des Affaires francophones Caroline Mulroney s'est pour sa part dite « contente » du retour d'Amanda Simard en Chambre, tout en admettant ne pas avoir parlé à son adjointe parlementaire depuis sa première sortie publique contre son gouvernement sur Facebook mercredi soir dernier

Le leader parlementaire du gouvernement, Todd Smith, a pour sa part confirmé qu’elle faisait toujours partie du caucus progressiste-conservateur.

Toronto

Politique