•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ACF déçue de l'absence du provincial à Destination Canada

Une petit fille prête serment dans une cérémonie d'octroi de la citoyenneté canadienne, avec un drapeau canadien à l'avant-plan.
L'immigration permet à la Saskatchewan de ne pas perdre d'habitants. Photo: La Presse canadienne / Darryl Dyck
Radio-Canada

L'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) déplore l'absence du gouvernement de la Saskatchewan au forum d'emploi Destination Canada, qui se tenait à Paris et à Bruxelles il y a deux semaines.

Des représentants de l’ACF se sont rendus en Europe pour vanter les mérites de la communauté fransaskoise et inciter plus de francophones à venir s’établir dans la province.

La présence du gouvernement aurait donné de la crédibilité à la démarche entreprise par l’ACF, selon son directeur général, Ronald Labrecque,

Ronald Labrecque vu du torse à la tête.Ronald Labrecque est allé vanter les mérites de la Saskatchewan francophone à Paris et à Bruxelles. Photo : Radio-Canada

On voyait les présences des gouvernements de la plupart des autres provinces [ce qui] donne beaucoup plus de crédibilité.

Ronald Labrecque, directeur général de l’Assemblée communautaire fransaskoise

Il mentionne, par exemple, les difficultés de renseigner adéquatement les participants du forum sur le processus d’immigration. « On doit dire aux gens : allez voir les sites web », ajoute-t-il.

À la recherche de travailleurs bilingues

Selon le gouvernement, la demande pour des employés francophones n’est pas assez importante pour justifier sa présence au forum Destination Canada.

Il aurait fallu que 50 emplois en français soient à pourvoir pour justifier la présence du gouvernement, selon ce dernier. La province ajoute par ailleurs ne pas être au courant du nombre de postes en français qui sont à pourvoir dans la province.

Une raison qui n'est pas acceptable, selon Ronald Labrecque. « On ne cherche pas des postes francophones. On cherche des personnes qui peuvent s'insérer dans le milieu de travail de la Saskatchewan [en anglais]. »

Cette intention était pourtant connue du gouvernement de la Saskatchewan, selon lui. Malgré tout, l’ACF dresse tout de même un bilan positif de son passage à Destination Canada.

Saskatchewan

Francophonie