•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusations criminelles abandonnées contre un policier de London

Une image d'une voiture de la police de London en Ontario.

La police de London en Ontario

Photo : Hala Ghonaim/CBC

Radio-Canada

Les accusations criminelles contre l'agent Wesley Reeves ont été abandonnées lundi. Le policier était accusé d'avoir menacé et harcelé son ancienne petite amie.

Devant le juge, M. Reeves s'est engagé à ne pas troubler l'ordre public et à rester à plus de 100 mètres de la femme qu'on l'avait accusé de harceler.

Il était entre autres accusé de méfait, d'avoir proféré des menaces, d'abus de confiance et d'interception d'une communication privée.

En 2015, le policier de 36 ans a commencé une relation avec une femme de 26 ans, sans lui dire qu'il était marié.

La jeune femme s'en est rendu compte et a rompu avec M. Reeves en 2016.

C'est à la suite de cette rupture que le policier aurait harcelé la jeune femme. Elle a raconté à la cour qu'elle se sentait menacée à ce moment-là.

D'autres accusations

Plus tôt cette année, l'homme a reconnu avoir manqué à son devoir lors d'une audience disciplinaire de la police de London. Cet incident n'est pas relié à l'accusation de harcèlement.

M. Reeves est suspendu pendant qu'une enquête interne se poursuit.

Windsor

Crimes et délits