•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford ne mise pas sur une relance de l'usine d'Oshawa

Un travailleur en train d'installer une pièce sous une automobile

Un travailleur à l'usine de General Motors à Oshawa

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

« Le navire a quitté le quai », auraient déclaré des représentants de General Motors (GM) au premier ministre Doug Ford, qui a en conséquence annoncé des mesures pour aider les travailleurs touchés par la fermeture de l'usine à Oshawa.

Il est déjà trop tard , se serait fait dire le premier ministre Ford lors d'un entretien, dimanche en fin de journée, avec le président de General Motors Canada, alors qu'il lui demandait ce qu’il pouvait faire pour convaincre le constructeur automobile de garder son usine d'Oshawa ouverte. Doug Ford dit s'être « heurté à un mur » à plusieurs reprises lors de cet appel.

Maintenant, ce que nous allons faire est de continuer sur notre lancée en créant des emplois, bien rémunérés, et de s’assurer qu'aucune autre compagnie ne se retrouve dans cette situation.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

La province affirme avoir déployé des équipes de soutien d'Emploi Ontario dans la région de Durham pour aider les travailleurs à se trouver un nouvel emploi.

Doug Ford s’est aussi entretenu avec le premier ministre Justin Trudeau lundi matin.

Le premier ministre ontarien demande au fédéral de modifier certaines règles concernant le programme d'assurance-emploi pour les travailleurs de la région de Durham et d’augmenter un transfert fédéral pour la formation des travailleurs.

Le président d’Unifor, Jerry Dias, s’est dit « surpris » de la réponse du premier ministre Ford.

Ça ne fait pas de sens de dire que l’on est pour les gens, mais immédiatement après de parler d’une aide temporaire de cinq mois, raconte-t-il.

M. Dias insiste qu’il faut se battre pour garder l’usine ouverte.

Un homme derrière un podium.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président national d'Unifor, Jerry Dias.

Photo : Radio-Canada

Une réponse insatisfaisante

L’opposition néo-démocrate déplore que le gouvernement ne mise pas sur la relance de l'usine.

En 14 ans en Chambre, je n'ai jamais vu un gouvernement se plier aussi rapidement et laisser aller de bons emplois comme ça.

Andrea Horwath, chef de l'opposition officielle

À la suite de la crise financière de 2008-2009, le gouvernement de l’Ontario avait octroyé 3,6 milliards de dollars à la compagnie GM. Le gouvernement fédéral avait pour sa part prêté 7,2 milliards de dollars. Au total, 10,8 milliards de dollars avaient été octroyés au constructeur automobile.

Sommes-nous déçus? Oui, nous sommes déçus de GM. Nous les avons aidés il y a plusieurs années lorsqu'ils étaient dans le trouble.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

L’usine d’Oshawa produit les modèles Cadillac XTS, Chevrolet Impala, Chevrolet Silverado et GMC Sierra.

La compagnie compte aussi des installations à Ingersoll, près de London, ainsi qu’à St. Catharines. Le fabricant automobile possède également un nouveau centre de recherche à Markham, en banlieue de Toronto. Ces installations ne sont pas touchées par l’annonce de lundi.

En tout, l'Ontario compte une dizaine d'usines d'assemblage de véhicule automobile. En 2017, les véhicules automobiles et pièces représentaient 35 % des exportations et 22 % des importations de la province.

Industrie automobile

Politique