•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'incendie à Paquetville est « suspect » selon le chef des pompiers

Des pompiers devant des débris après une explosion survenue à Paquetville.

L'incendie s'est déclaré pendant la nuit.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Radio-Canada

Un feu spectaculaire s'est déclaré au cours de la nuit à Paquetville, dans la Péninsule acadienne. Il a détruit un entrepôt adjacent à un garage - l'employeur le plus important du village - et à une cantine. L'entrepôt a été détruit.

Les flammes ont pris naissance dans l'entrepôt situé entre la cantine du village et l'entreprise Irénée Doiron et fils, un atelier de réparation automobile. La GRC a reçu un appel vers 3 h 15 lui signalant que des pneus brûlaient à l'arrière du garage.

Des bonbonnes d'oxygène et d'acétylène se trouvaient dans l'entrepôt.

Une explosion est d'ailleurs survenue, relate Denis Paulin, chef de la brigade des pompiers de Paquetville. Quand on est arrivés, ça a fait une explosion. Les dommages ont été l'entrepôt comme tel. Ce sont des produits dangereux.

Un entrepôt en flammes à Paqiuetville.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'incendie s'est déclaré pendant la nuit.

Photo : Facebook/Bibianne Landry

Selon Denis Paulin, l'incendie est considéré comme étant suspect, ce qui pourrait vouloir dire qu'il est d'origine criminelle.

Selon Claude Doiron, propriétaire de l'entreprise Irénée Doiron et fils, les images d’une caméra de surveillance montrent quelqu’un qui allume l’incendie. Radio-Canada n'a totuefois pas vue ces images.

Claude Doiron dans son garage. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Claude Doiron, propriétaire d’Irénée Doiron et fils, se compte chanceux malgré l’incendie de la nuit dernière: « Ils ont été attirés par l’entrepôt des pneus. S’ils avaient frappé la grosse bâtisse on aurait eu plus d’ouvrage. »

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Aucun des pompiers n'a été blessé.

Des pompiers de sept villages voisins ont prêté main-forte aux pompiers de Paquetville, dont ceux de Tracadie, Saint-Isidore et Bertrand.

L'incendie est maintenant maîtrisé.

Je ne peux pas comprendre que cette bâtisse a brûlé. Ça me met en rage.

Denis Paulin, chef de la brigade des pompiers de Paquetville
Les pompiers sont sur place lundi, au lendemain d'un incendie suspect qui a rasé un entrepôt à Paquetville, au Nouveau-Brunswick.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Selon Denis Paulin, chef des pompiers de Paquetville, il s’agirait du troisième incendie criminel en sept mois dans la communauté.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Une auto en feu à Rocheville

À 7 h 24 lundi matin, les pompiers de Notre-Dame-des-Érables ont reçu un appel au sujet d'une voiture incendiée en forêt, à Rocheville, à moins de 20 km de Paquetville.

La GRC ne confirme pas s'il y a un lien entre l'incendie de l'entrepôt et la voiture retrouvée en forêt. Le chef pompier de Notre-Dame-des-Érables, Jacky Haché, affirme toutefois que c'est rare qu'un [véhicule] brûle par lui-même dans le bois.

Trois feux en sept mois

Irénée Doiron et Fils qui compte vingt employés est le plus gros employeur de la région, précise M. Paulin. C'est là que je travaille aussi. C’est une bâtisse qui existe depuis 70 ans. J’aurais perdu cette bâtisse, mais aussi mon emploi, dit-il d'une voix tremblante.

Paquetville a été le théâtre de deux autres incendies suspects au cours des derniers mois. Les flammes avaient détruit des maisons abandonnées.

Les ruines d'une maison incendiée dont il ne reste rien, à Paqeuetville.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les décombres d'une des deux maisons incendiées à Paquetville.

Photo : Radio-Canada / René Landry

C'est mon troisième feu en sept mois, indique le chef pompier. Les deux autres étaient dans des maisons abandonnées. On va travailler pour remédier à ce problème aussi pour que Paquetville dorme tranquille.

Ce troisième feu en quelques mois fera l'objet d'une enquête du prévôt des incendies pour en déterminer la cause.

Avec les informations de René Landry et Michel Nogue

Nouveau-Brunswick

Incendie