•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un policier qui a mangé des barres de chocolat au pot condamné à une peine de 9 mois avec sursis

Photo d'un policier en uniforme portant une casquette des Blue Jays devant le stade Rogers.

Vittorio Dominelli a plaidé coupable à une accusation d'entrave à la justice.

Photo : CBC/Natalie Kalata

Radio-Canada

Vittorio Dominelli a été condamné à une peine de prison avec sursis de 9 mois à purger dans la communauté. Le policier devra être assigné à résidence durant les six premiers mois, et être en liberté surveillée les trois derniers mois de sa peine. Il avait déjà démissionné de son corps de police.

Vittorio Dominelli, 36 ans, a plaidé coupable à une accusation d'entrave à la justice plus tôt ce mois-ci, après avoir démissionné de son poste.

La juge Mary Misener, qui préside la cause, l'a qualifié d'imbécile.

Sept personnes avaient été arrêtées à la suite de la perquisition de la police en janvier dernier, mais les accusations contre ces individus ont été abandonnées à cause de ce qui s'est produit.

M. Dominelli avait gardé plusieurs des barres de chocolat saisies pour ensuite les manger en soirée avec un autre agent avec qui il faisait la surveillance d'un bar.

Les deux policiers ont eu des hallucinations et ont dû demander l'aide de collègues. Un autre policier dépêché pour les aider aurait glissé sur la glace, se blessant à la tête.

Les deux agents ont tenté d'entraver, de pervertir ou de miner la justice, en détruisant ou en transformant pour leur usage personnel un élément de preuve, contrairement au Code criminel du Canada, indiquait un communiqué de la police de Toronto.

Drogues et stupéfiants