•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arvida reconnu par Québec comme premier site patrimonial dans la région

Des maisons dans une rue enneigée d'Arvida

Une rue typique du quartier d'Arvida

Photo : Radio-Canada / Sarah Pedneault

Radio-Canada

Le quartier d'Arvida reçoit une autre reconnaissance importante. Cette fois, c'est au tour du gouvernement du Québec de souligner la valeur patrimoniale de l'endroit.

La ministre de la Culture, Nathalie Roy, et la députée de Chicoutimi et ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, étaient à la bibliothèque d’Arvida pour en faire l’annonce dimanche matin.

Nous nous assurerons ainsi de préserver un territoire au caractère unique, qui témoigne d’une importante phase de notre développement économique et industriel, en plus d’évoquer l’histoire d’ouvriers qui ont contribué à bâtir le Québec, a déclaré la ministre Nathalie Roy.

Une table de dignitaires lors de l'annonce à Arvida.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La mairesse de Saguenay est entourée de représentants du gouvernement du Québec, dont les ministres Nathalie Roy et Andrée Laforest.

Photo : Radio-Canada / Sarah Pedneault

Ce quartier de l’arrondissement de Jonquière devient le 13site patrimonial déclaré par le gouvernement du Québec. Il s’agit du seul à être situé au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Il rejoint maintenant des sites comme le Vieux-Montréal, le Vieux-Québec, et l'île d'Orléans.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

La loi sur le patrimoine culturel oblige le gouvernement à établir un plan de conservation pour le site, ce qui sera fait prochainement.

Ce nouveau statut vient aussi avec des subventions : Québec et Saguenay investiront chacun 600 000 $ d'ici 2021.

En 2016, Ottawa avait reconnu Arvida comme lieu historique national du Canada.

Une étape de plus

Arvida franchit donc un pas de plus vers une reconnaissance internationale. Les membres du Comité pour la reconnaissance patrimoniale d'Arvida, comme le conseiller municipal Carl Dufour, n'ont pas l'intention d'arrêter leurs démarches.

Je pense que c'est une reconnaissance extrême, mais je pense qu'on peut aller encore plus loin.

Carl Dufour, conseiller municipal

L'inscription d'Arvida sur la liste indicative fédérale constituerait la dernière étape majeure avant la possible reconnaissance du site par l'UNESCO.

D'après le reportage de Sara Pedneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Histoire