•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle application mobile pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Une photo de trois téléphones intelligents.

Cette nouvelle application mobile s'inscrit dans une stratégie pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Photo : Jagger Gordon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En juin dernier, une épicerie « payez ce que vous pouvez » ouvrait ses portes dans l'ouest de Toronto avec l'objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire. Le chef cuisinier torontois, Jagger Gordon, continue de développer son système de récupération alimentaire en lançant une application mobile pour rejoindre encore plus de gens.

Un texte de Myriam Eddahia

Venir en aide aux familles qui font face à l'insécurité alimentaire et lutter contre le gaspillage de notre pays est ce qui nous a motivés à pousser notre combat plus loin, dit le chef cuisinier et fondateur de l'organisme Feed It Forward, Jagger Gordon.

M. Gordon et son équipe de bénévoles continuent aujourd'hui leur mission à plus grande échelle.

L'objectif est de pouvoir récupérer les fruits, les légumes et autres aliments qui ne se vendent pas et qui sont continuellement jetés à la poubelle.

Jagger Gordon rappelle que ce sont des produits comestibles, mais que les consommateurs en magasin rejettent parce qu'ils ne sont pas parfaits ou encore des restants de nourriture que les gens jettent.

Comme avec l'épicerie dans laquelle les clients ne paient que ce qu'ils peuvent se permettre, cette application fonctionne sur un système de dons.

La plateforme permet de donner, de prendre et d’échanger des aliments gratuitement.

Cet outil servira à toutes les personnes qui ont de la nourriture en trop et qui préfèrent la donner au lieu de la gaspiller. C'est aussi pour toutes les personnes qui souhaitent avoir accès à de la nourriture que ce soit pour des raisons financières ou par souci de ne pas créer plus de déchets.

Une citation de : Jagger Gordon, chef cuisinier et fondateur de l'organisme Feed It Forward

Selon Stefanie Bradley, chargée de projet pour l'organisme à but non lucratif Feed It Forward, la participation des membres de la communauté fera en sorte que cette application mobile pourra prendre de l'ampleur.

On souhaite que l'application soit d'abord utilisée par les Torontois et les Ontariens, mais notre objectif est qu'elle devienne internationale.

Une citation de : Stefanie Bradley, chargée de projet chez Feed It Forward

Par l'entremise de partenaires commerciaux comme des supermarchés, des épiceries, des boulangeries ou encore des distributeurs en alimentation, le but est d'offrir des produits variés et bons à la consommation.

Les utilisateurs peuvent prendre une photo de la nourriture offerte et les autres utilisateurs pourront voir « l'annonce » grâce à l'outil de géolocalisation de l'application.

L’application permet de savoir le type de nourriture disponible, la quantité et son emplacement.

Réduire son empreinte écologique

Selon M. Gordon, il s’agit d’une nouvelle solution pour combattre le gaspillage alimentaire et la sous-alimentation.

En 2015, les Ontariens ont généré environ 3,7 millions de tonnes de déchets alimentaires et organiques, qui comprenaient des aliments qui auraient pu être consommés ou transformés [...]. Environ 60 % de ces déchets ont été envoyés dans des centres d’enfouissement, selon un rapport sur la gestion des déchets organiques en Ontario, préparé pour le ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario.

C'est une situation gagnant-gagnant pour ceux qui ont de la nourriture en trop et ceux qui sont à la recherche de nourriture.

Une citation de : Jagger Gordon, chef cuisinier et fondateur de l'organisme Feed It Forward

Selon Stepfanie Bradley, il pourrait peut-être s'agir du prochain « Uber Eats », mais sans nécessairement avoir à payer pour un plat.

Trois images montrant Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'application mobile permettra aussi de calculer les émissions de carbone «évitées» en diminuant le nombre de déchets alimentaires des sites d'enfouissement.

Photo : Jagger Gordon

Sécurité et alimentation

Jagger Gordon et Stefanie Bradley comptent sur la bonne foi des participants pour les échanges de nourriture.

Les utilisateurs pourront consulter le profil de la personne qui offre de la nourriture et lui parler.

Pourquoi se débarrasser d'une nourriture encore bonne quand on peut l'offrir à son prochain

Une citation de : Jagger Gordon, chef cuisinier

La condition des aliments ne sera pas nécessairement vérifiée avant un échange.

Le chef Gordon invite les utilisateurs à faire preuve de vigilance avant de consommer un produit.

Un rassemblement a été organisé vendredi de 15h à 17h pour saluer le travail de l'équipe d'une vingtaine de personnes qui a mis sur pied cette initiative.

L'application mobile devait initialement être disponible dimanche, mais des complications informatiques ont repoussé le lancement officiel.

L'application Feed It Forward devrait être disponible pour les téléphones intelligents au cours des deux prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !